Deuxième des Strade Bianche en 2018, Romain Bardet (Team DSM) attendait beaucoup de cette 11e étape qui se disputait sur les chemins blancs toscans. Il voulait grappiller des places voire du temps sur ses rivaux. Certains, comme Alexandre Vinokourov, le voyait même comme un favori à la victoire du jour. Mais au final, le Français a fait partie des principaux battus ce mercredi. Distancé à 15 kilomètres de l'arrivée dans le dernier des quatre secteurs, l'homme aux deux podiums sur le Tour de France a concédé 2'08" sur Egan Bernal. Même s'il s'est accroché plus longtemps dans le groupe des favoris, Bardet a déboursé le même retard que Remco Evenepoel.

Le coup de force de Bernal, le coup de pompe d'Evenepoel : le résumé vidéo de la 11e étape

Tour d’Italie
Lafay : "Je me suis testé dans le Zoncolan… Bernal m’a mis plus de 2 minutes en 3 kilomètres"
14/06/2021 À 17:42
Au général, l'Auvergnat de 30 ans a gagné une place (12e) mais accuse désormais 3'29" de retard sur Bernal et 2'17" sur le podium. Un bilan forcément décevant alors qu'il comptait ce mercredi seulement 1'21" de retard sur le maillot rose. “Ce n'était pas ma meilleure journée, mais j'ai continué à me battre jusqu'à l'arrivée pour limiter les dégâts dans cette étape incroyablement difficile, a-t-il déclaré dans des propos rapportés par son équipe. Maintenant, il est temps de passer à autre chose, de se concentrer sur les prochaines étapes de montagne et les opportunités à venir." Dès jeudi, la 12e étape est un beau terrain pour une revanche, avec une journée de 212 kilomètres et 3700m de dénivelé sur la route de Bagno di Romagna.
Tour d’Italie
Caruso, Fortunato, Storer : les 7 révélations de ce Giro
30/05/2021 À 21:33
Tour d’Italie
Le sacre de Bernal, c'est aussi celui du collectif INEOS
30/05/2021 À 20:00