Cocorico. Geoffrey Bouchard est assuré de remporter le classement du GP de la montagne du Giro s'il termine la course dimanche à Milan. Le coureur de l'équipe AG2R Citroën devrait être le quatrième Français à figurer au palmarès de ce classement après Louison Bobet (1951), Raphaël Géminiani à deux reprises (1952, 1957), et Laurent Fignon (1984).
"Je n'étais pas né, je ne les connais pas bien", a plaisanté Bouchard qui est, en revanche, le premier Français à ramener le maillot bleu, la couleur adoptée depuis 2012. En 1984, le maillot distinctif était vert. Le Français (29 ans), qui a déjà réussi la même performance dans la Vuelta en 2019, a maintenu sa position samedi dans la 20e étape, la dernière de montagne.
"L'échappée m'arrangeait bien", a déclaré Bouchard après l'arrivée. "La première descente était très technique, les DSM ont essayé d'en profiter. Romain (Bardet) voulait creuser l'écart, il adore ce genre de descente et la haute altitude. C'était bon pour moi. J'avais pris pas mal d'avance. Je suis allé chercher ce maillot en plusieurs étapes. Le principal adversaire était Bernal mais il a le Giro à gagner, il a d'autres préoccupations". "J'ai essayé de faire une bonne étape (28e)", a ajouté le futur lauréat qui a regretté de ne pas avoir gagné la 9e étape à Campo Felice. "C'était l'objectif. Je ne suis pas passé loin".
Tour d’Italie
Lafay : "Je me suis testé dans le Zoncolan… Bernal m’a mis plus de 2 minutes en 3 kilomètres"
14/06/2021 À 17:42

La chute de Mohoric, l'envol de Bernal : Le résumé de la 9e étape

Tour d’Italie
Caruso, Fortunato, Storer : les 7 révélations de ce Giro
30/05/2021 À 21:33
Tour d’Italie
Le sacre de Bernal, c'est aussi celui du collectif INEOS
30/05/2021 À 20:00