AFP

Peter Sagan coiffe Julian Alaphilippe sur le poteau

Sagan coiffe Alaphilippe sur le poteau
Par AFP

Le 17/05/2015 à 21:34Mis à jour Le 17/05/2015 à 22:14

Le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff-Saxo) a remporté le Tour de Californie à l'issue de la 8e étape disputée dimanche entre Los Angeles et Pasadena. Il a devancé le Français Julian Alaphilippe (Etixx), leader au départ de l'étape.

Peter Sagan a privé le grand espoir du cyclisme français Julian Alaphilippe de la victoire dans le Tour de Californie pour trois secondes à l'issue de la 8e et dernière étape dimanche entre Los Angeles et Pasadena.

Critiqué début mai par son patron Oleg Tinkoff pour son manque de résultats, Sagan lui a répondu avec éclat en remportant la plus importante épreuve du calendrier américain. Mais le Slovaque de 25 ans, leader de la formation Tinkoff-Saxo, a dû s'employer jusqu'au terme de la 8e étape pour devancer Alaphilippe qui avait débuté la journée avec le maillot de leader avec deux secondes d'avantage.

Grâce à sa deuxième place dans le seul sprint intermédiaire de l'étape, le triple vainqueur du classement aux points du Tour de France, recruté à prix d'or par Tinkoff-Saxo l'hiver dernier, avait réduit son retard à une seconde. Mais il devait encore finir sur le podium de l'étape pour être sûr de remporter l'épreuve, ce qu'il a réussi à faire avec une 3e place, décrochée de justesse devant Tyler Farrar.

" Je me suis surpris moi-même."

"Cela s'est joué à vraiment pas grand chose, j'ai d'abord cru que j'étais 4e (de l'étape), mais c'est une énorme victoire pour moi et pour mon équipe", a souligné Sagan qui a remporté deux étapes de l'édition 2015, dont le contre-la-montre, pour porter son total de succès dans l'épreuve californienne à treize. "Je me suis surpris moi-même avec ce que j'ai réussi à faire samedi (6e de la 7e étape avec une arrivée en montagne, ndlr). Pour moi, viser la victoire au Tour de Californie était quelque chose d'impossible à cause des étapes de montagne, mais je n'ai perdu que 47 secondes samedi. Tout était possible", a-t-il rappelé.

Quatrième étape pour Cavendish

A 22 ans, Alaphilippe est certes passé à côté de son premier succès de prestige, mais il a confirmé son énorme potentiel. Le Français de l'équipe belge Etixx avait déjà démontré ses qualités de puncheur lors des classiques ardennaises (2e de Liège-Bastogne-Liège et de la Flèche wallone). Les routes californiennes lui ont permis d'étaler ses talents de rouleur (3e du contre-la-montre vendredi) et de grimpeur avec son succès éclatant dans la 7e étape dont l'arrivée était jugée au Mont Baldy, un col hors-catégorie.

"Il a une super avenir devant lui, j'apprécie beaucoup son état d'esprit: il ne se pose pas de questions et court pour gagner", a souligné son leader au sein de l'équipe Etixx Mark Cavendish. Le Britannique a enlevé au sprint la dernière étape, signant son quatrième succès en huit jours, son treizième depuis le début de l'année.

0
0