La belle semaine du cyclisme français continue sur les routes du Tour de Catalogne. Et de quelle manière ! Alors que jusque-là les Tricolores ne s'étaient imposés qu'à une seule reprise sur le Pro Tour cette saison, grâce à David Moncoutié de l'équipe Cofidis (une victoire d'étape sur le Tour du Pays-Basque en avril dernier), la formation Bouygues-Telecom est venue enrichir ce palmarès, samedi.

La première de Charteau et de Bouygues

Tour de France
Total Direct Energie, outsider sur tous les terrains
01/07/2019 À 14:56

Le tout jeune Anthony Charteau a remporté au culot la 6e étape, entre Llivia et Palleja. Echappé dans un groupe de dix coureurs (Botero, Mayo, Rogers, Zberg, Moreau...), Charteau est sorti dans le dernier kilomètre. Personne n'est parvenu à prendre sa roue. Au finish et en costaud, il a résisté au retour de ses poursuivants pour devancer sur la ligne, de quatre petites secondes, le Suisse Zberg (Gerolsteiner) et l'Espagnol Arrieta (Illes Baleares).

Bilan, Charteau signe, avec la manière, sa première victoire chez les pros et apporte à son équipe Bouygues-Telecom, son premier succès de l'année sur le circuit Pro Tour.

"Je suis heureux pour Anthony (Charteau) et pour l'équipe, s'est félicité Jean-René Bernaudeau, le manager général de Bouygues-Telecom. Cette victoire prouve que nous n'avons pas de complexe."

Avant d'ajouter que "sur ce Tour de Catalogne, nous avons emmené une équipe jeune avec six néo-pros qui n'ont pas hésité à tenter leurs chances. Jeudi, Maryan Hary avait essayé sans succès. Ce samedi, Charteau a réussi un bon coup. Cette victoire prouve que l'on est en train de grandir."

Popovych solide leader

Le bon coup du jour est donc signé Anthony Charteau. Quant à la bonne opération, elle est à mettre au crédit de l'Ukrainien Popovych de la Discovery-Channel. A une journée de l'arrivée à Barcelone et avant la 7e et dernière étape de ce Tour de Catalogne, le chef de file de la Discovery est le leader du classement général devant l'Italien Piepoli (Saunier-Duval) et le Français Moncoutié (Cofidis).

Et sauf incident, il devrait, dimanche, accrocher l'épreuve à son palmarès. Il sera en effet bien difficile à Piepoli de combler ses 20 secondes de retard, et à Moncoutié ses 59 secondes, afin de déposséder Popovych de son maillot jaune et vert. Dommage pour le suspense ! Mais les positions au général semblent figées. Il reste une inconnue, le vainqueur d'étape. Et qui sait, peut-être, qu'il sera Français, histoire de terminer en beauté cette belle semaine tricolore !

Paris - Roubaix
Nouveau nom, nouvelles couleurs : Direct Energie a fait sa mue
11/04/2019 À 14:32
Paris - Roubaix
Gaudin et Petit en chefs de file, Terpstra dans l'attente pour le Tro Bon Léon
08/04/2019 À 16:25