AFP

Où en est Andy Schleck?

Où en est Andy Schleck?
Par Eurosport

Le 21/03/2010 à 22:34Mis à jour

Pendant qu'Alberto Contador remportait Paris-Nice, Andy Schleck, son dauphin du dernier Tour de France, pataugeait sur Tirreno-Adriatico. Mais le jeune Luxembourgeois, qui dispute à compter de lundi le Tour de Catalogne, ne s'inquiète pas. Il l'assure, il sera prêt pour les classiques ardennaises.

La star ne sera pas là. Alberto Contador, en changeant son programme printanier la semaine dernière, n'a pas rendu service aux organisateurs du Tour de Catalogne, qu'il ne disputera donc pas, finalement. Mais en dépit de ce forfait notable, et de celui de Bradley Wiggins dimanche, le plateau catalan reste appréciable et certains seront attendus au tournant.

On pense en tout premier lieu à Frank et Andy Schleck. Les frangins luxembourgeois, très en retrait sur Paris-Nice (pour Frank) et Tirreno-Adriatico (pour Andy), devront monter d'un cran pour se rassurer. Si le Tour de France est encore loin, les classiques ardennaises, qui constituent pour les duettistes de Saxo Bank un objectif important, approchent elles à grands pas. Mais Andy est loin d'être préoccupé. "J'estime que, pour le moment, je suis à peu près au même niveau que l'année dernière à la même époque et je serai en mesure de défendre mon titre à Liège."

Bientôt tonton

A ceux qui l'ont vu traîner sa misère sur les routes de Tirreno, le dauphin de Contador sur le dernier Tour de France assure qu'ils ont tort de s'inquiéter. "Je sais que je n'ai pas montré grand-chose là-bas, mais ça n'a jamais été un objectif, rappelle-t-il. Je voulais juste engranger des kilomètres, et retrouver un peu de puissance au fil des jours. L'important pour moi, c'était de ne pas ressentir de douleur au genou. Il y avait des étapes difficiles, et je n'ai pas eu mal une seule fois. Cela veut dire que je suis de retour." Evidemment, si on met cela en parallèle avec Contador qui, au même moment, gagnait Paris-Nice, Andy souffre de la comparaison. Mais comparaison n'est pas raison, surtout à ce stade de la saison.

En Catalogne, il sera temps de voir si le cadet des Schleck est en phase ascendante à trois semaines de l'Amstel et à quatre de la Doyenne. Les deux mois qui viennent seront déterminants pour lui, car après les classiques en avril, son mois de mai sera bien chargé avec en point d'orgue le Tour de Californie. Mais il n'y a pas que le vélo dans la vie. Andy prépare aussi son futur rôle de tonton. "Frank va devenir papa, explique-t-il. Il est impatient, mais moi aussi je suis impatient devenir oncle Andy. Il va y avoir une nouvelle princesse dans la famille."

Alors tonton Andy aimerait bien lui offrir en cadeau un beau maillot tout jaune l'été prochain. Le Tour de France reste évidemment Le grand objectif de sa saison. Pour cela, il ne laissera rien au hasard. Deux stages sont prévus, un dans les Alpes, un autre dans les Pyrénées, pour reconnaitre les principales ascensions de l'édition 2010. Il profitera également des Ardennaises pour étudier le prologue de Rotterdam puis les premières étapes belges. Peut-être un terrain favorable pour lui, d'entrée de jeu.

Les étapes
Lundi: Lloret de Mar - Lloret de Mar (c.l.m. individuel de 3,6 km
Mardi: Salt - Banyoles (182,6 km
Mercredi: La Vall d'En Bas - La Seu d'Urgell (185,9 km
Jeudi: Oliana - Asco (209,7 km
Vendredi: Asco - Cabacés (181,2 km
Samedi: El Vendrell - Barcelone (161,9 km
Dimanche: Esport Parc (Sant Cugat) - Circuit de Catalogne (117,8 km)

Les 22 équipes inscrites: Ag2r, Astana, Caisse d'Epargne, Euskaltel, Footon, Française des Jeux, Garmin, Lampre, Liquigas, Omega Pharma, Quick Step, Rabobank, Sky, Columbia, Katusha, Milram, RadioShack, Saxo Bank, Andalucia, Cervélo, Cofifis et Xacobeo.

Les principales têtes d'affiche: Andy Schleck (Saxo Bank), Frank Schleck (Saxo Bank), Ivan Basso (Liquigas), Denis Menchov (Rabobank), Ezequiel Mosquera (Xacobeo) et Carlos Sastre (Cervélo)

0
0