Getty Images

Alvaro Hodeg (Quick Step-Floors) remporte la 1re étape au sprint

Hodeg était le plus fort, Bouhanni a coincé

Le 19/03/2018 à 17:18Mis à jour Le 19/03/2018 à 18:33

TOUR DE CATALOGNE - Le Colombien Alvaro Hodeg (Quick Step-Floors) a remporté la première étape au sprint, lundi à Calella, devant Sam Bennett et Jay McCarthy, coéquipiers à la Bora-Hansgrohe. Il endosse du même coup de maillot de leader. Nacer Bouhanni, 7e, s'est, lui, montré impuissant dans le dernier kilomètre.

La classe biberon de la Quick-Step fait des merveilles. A 21 ans tout juste, Alvaro Hodeg a signé la deuxième victoire de sa jeune en carrière, la première sur le circuit World Tour, en s'imposant avec autorité au sprint lors de la première étape de cette édition 2018 du Tour de Catalogne, lundi à Calella. Seul au monde lors de ce sprint, le Colombien a constitué un vainqueur logique. Il a en tous cas effectué un joli coup double : succès d'étape et prise de pouvoir au classement général.

Préposé à la victoire par sa formation, le sprinter, qui s'était fait connaître lors du dernier Tour de l'Avenir avec ses deux succès d'étape, s'est offert le scalp de coureurs confirmés comme Sam Bennett et Jay McCarthy sur les routes catalanes. Les deux coureurs de la Bora-Hansgrohe ont pris la 2e et 3e place à Calella, ville départ et arrivée de cette première étape. Tout le travail de la formation allemande pendant l'étape n'aura donc servi à rien. Hodeg, lui, est devenu le premier néo-professionnel à décrocher un succès en World Tour cette saison.

Attendu au tournant après son absence à Milan-San Remo, Nacer Bouhanni a, lui, déçu en ne prenant que la 7e place de cette étape. Après avoir entamé son sprint et produit son accélération en étant enfermé, le coureur de la Cofidis a stoppé son effort, faute de jump et de jambes. Toujours "fanny" en 2018, le sprinter français s'est encore montré incapable de peser lors d'un emballage. Alors qu'avril se profile, sa méforme va commencer à devenir inquiétante.

Vidéo - Servi sur un plateau par la Quick-Step, Hodeg a surclassé la concurrence

01:44

Valverde protégé à la perfection par la Movistar

Longue de 153 kilomètres cette première étape a réservé un scénario plus propice aux sprinters qu'à l'accoutumée. Et ces derniers ont donc pris le créneau avec faim. Située à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée, la seule difficulté de la journée, le Port de Collsacreu, un petit col roulant de 3e catégorie, n'a absolument pas pesé sur la course. La Movistar a d'ailleurs montré les muscles lors de cette ascension et protégé avec une grande efficacité son leader, Alejandro Valverde. Toujours bien placé, le Murcian, vainqueur l'année dernière, a pris la 8e place du sprint juste derrière Bouhanni.

On a assisté à une première levée très classique en Catalogne. Parti après 13 kilomètres à l'initiative d'Andrei Grivko (Astana) un groupe de six fuyards s'est fait la malle pour passer la journée à l'avant. Gardée sous contrôle tout au long de l'étape, grâce au travail combiné des formations Bora-Hansgrohe et Cofidis, l'échappée n'a jamais été en mesure de peser sur la course. La fin, on la connaît, et c'est la Quick-Step qui a tiré les marrons du feu. Se cacher pour mieux frapper. Et gagner.

Vidéo - Hodeg : "C'est un rêve qui devient réalité"

00:38
0
0