C'était un jour pour baroudeurs et ça n'a pas manqué. Au terme d'une course disputée à toute allure et d'une échappée parfaitement maitrisée, Jarlinson Pantano (Trek-Segafredo) s'est imposé ce vendredi à Vielha, lors de la 5e étape du Tour de Catalogne. Le Colombien a devancé au sprint son dernier compagnon d'échappée, Vegard Stake Laengen (UAE Team Emirates) alors que les favoris se sont neutralisés, malgré de nombreuses attaques dans la dernière montée. Alejandro Valverde (Movistar) reste leader.

Mohoric a levé les bras mais c'est bien Pantano qui s'est imposé : l'arrivée en vidéo

Tour de Catalogne
Valverde, la preuve par trois
25/03/2018 À 19:21
Cette étape fera des déçus chez Bahrain-Merida. Et sans doute encore plus Matej Mohoric - qui a eu le malheur de penser gagner et a levé les bras en passant la ligne en troisième position - que Giovanni Visconti, présent à l'avant. Pourtant, il est apparu assez vite évident que l'échappée, sortie tardivement après un début de course fou (51km/h lors de la première heure !), allait aller au bout. Avec encore 3' d'avance à 22km de l'arrivée, les dix hommes savaient qu'ils pouvaient rêver au succès. Seuls deux d'entre eux auront résister au retour de peloton.

Bernal reste à l'affût

Laengen a été le premier à décrocher ses compagnons mais Pantano n'a pas tardé à réagir et à recoller facilement. Les deux hommes se sont ensuite parfaitement entendus jusqu'à la fin de la descente avant que le Colombien ne profite de ses qualités de descendeur pour distancer de peu Laengen. Ça lui a suffi. Pantano n'a plus été revu et il a pu savourer un peu son premier succès de la saison, levant les bras pour la première fois depuis la 16e étape du Tour de France 2016, à Culoz.
Derrière, les favoris ont longtemps tardé à bouger mais la dernière montée a libéré les ardeurs des grimpeurs. Sauf que ni le trio de la Groupama-FDJ (Pinot, Gaudu, Reichenbach), ni le duo la Lotto NL-Jumbo (Kruijswijk, Bennett), ni Jungels (Quick-Step Floors) n'ont réussi à s'isoler, et c'est finalement Valverde (Movistar), en patron, qui a accéléré sur le sommet pour calmer le peloton et affirmer sa supériorité. Même si Egan Bernal (Sky) est revenu à 16'' à la faveur d'un sprint intermédiaire.
Finalement, le perdant du jour est Thibaut Pinot, lâché dans la descente (+17'') et expulsé du top 10 (14e). Et ce n'est pas samedi vers Torrefarrera que le Français se refera, avec une étape destinée aux sprinteurs.
Tour de Catalogne
Yates : "Je savais que Soler était fort mais j'ai réussi à le distancer"
25/03/2018 À 12:59