Panoramic

Geraint Thomas : "Quelqu'un m'a sorti du ravin. Certains Français nous aiment bien !"

Thomas : "Quelqu'un m'a sorti du ravin, certains Français nous aiment bien !"

Le 20/07/2015 à 19:04Mis à jour Le 20/07/2015 à 19:18

TOUR DE FRANCE 2015 – Victime d'une chute spectaculaire vers Gap, Geraint Thomas (Sky) a commenté avec légèreté son accrochage avec Warren Barguil.

Les Sky vont finir par nourrir un sentiment de persécution à l'égard des Français. Après les attaques à coups de poing, de saillies médiatiques et de verre d'urine, voici la charge tête baissée d'un rival qui envoie Geraint Thomas dans le ravin. En perte de contrôle dans la descente de la côte de la Rochette, Warren Barguil (Giant) a bien involontairement percuté le lieutenant gallois de Chris Froome, provoquant une chute bien plus spectaculaire que sévère.

Tête la première, Thomas percute un pylône avant de tomber 2 à 3 mètres plus bas avec son vélo. Il repartira rapidement pour finir à seulement 38 secondes de son coéquipier de maillot jaune. Un peu secoué à l'arrivée, le Gallois faisait toutefois preuve de légèreté au moment de commenter l'incident : "Le médecin m'a demandé mon nom. Je lui ai répondu Chris Froome."

Barguil blâme Van Garderen, les Sky n'en font pas une histoire

Percuté par l'arrière, Thomas était bien en peine au moment d'expliquer l'incident. C'est Warren Barguil, protagoniste malheureux de cette chute, qui s'en est chargé : "J'ai voulu freiner mais Tejay van Garderen m'a poussé juste avant le virage et mon doigt a glissé du levier de frein." Le jeune Français, qui retrouve le Top 10 après cette étape, s'est dit désolé de cet incident qui lui a fait "très peur".

Geraint Thomas aussi a eu peur, tout comme son Directeur sportif Nicolas Portal, qui s'est pour autant refusé à accabler Barguil. "Ça arrive, c'est déjà arrivé et ça arrivera à nouveau. Il n'y a pas à chercher de coupable", a-t-il assuré devant les caméras d'Eurosport, rassuré par l'état de santé de son coureur.

Dernière saillie du Gallois, qui n’a pas manqué de relier cet événement aux incidents récents autour de l’équipe Sky : "Quelqu'un m'a sorti du ravin. Certains Français nous aiment bien !" Ouf.

0
0