Getty Images

Victoire et maillot jaune pour Geraint Thomas, la Sky écrase déjà le Tour

Le tour de force de Thomas, le coup de semonce de la Sky

Le 18/07/2018 à 17:43Mis à jour Le 18/07/2018 à 18:16

TOUR DE FRANCE - La grande lessive a eu lieu mercredi lors de la 11e étape. Après avoir repoussé les assauts de la Movistar, l'équipe Sky est passée à l'offensive. Et ça a fait mal. Vainqueur au sommet de La Rosière, Geraint Thomas endosse le maillot jaune. Il devance désormais au classement général son... leader, Christopher Froome. Romain Bardet a terminé avec Quintana et Nibali.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Le Team Sky a-t-il tué tout suspense dès le 2e opus montagneux ? On peut logiquement se poser la question au soir de la 11e étape, ce mercredi. A la Rosière, Geraint Thomas a signé un grand numéro pour s'imposer et endosser, par la même occasion, le maillot jaune. Derrière le Gallois, Tom Dumoulin a terminé à 20 secondes, juste devant Chris Froome. Les deux Sky pointent aux deux premières places du classement général. Huitième de l'étape, Romain Bardet a terminé à 59 secondes du vainqueur.

Vidéo - Comment Thomas a croqué Nieve pour s'offrir un magistral coup double

02:48

Cette 11e étape s'annonçait prometteuse. Au menu, quatre cols compilés sur 108 kilomètres, dont deux hors-catégorie (Montée de Bisanne et Col du Pré) et un première catégorie, la Rosière, juge de paix (7km à 5,8%). Bref, tout était réuni pour vivre une grande journée. Mais tout s'est finalement décidé à 5 kilomètres de l'arrivée. Seulement. C'est ici que Thomas a frappé du poing sur la table. C'est ici que le Gallois a quitté un groupe composé de Chris Froome, Romain Bardet, Vincenzo Nibali, Primoz Roglic et Dan Martin.

L'erreur de Bardet

Derrière, Bardet a bien tenté de réagir mais le mal était fait. Et quand Martin et Froome sont partis à leur tour, le Français a commis l'erreur de ne pas prendre leur roue. Devant, Mikel Nieve, dernier survivant de l'échappée matinale, a longtemps cru pouvoir accrocher un premier succès sur le Tour après ceux obtenus sur le Giro (2016) et la Vuelta (2010). Mais il a manqué 300m à l'Espagnol. Thomas ne l'entendait pas ainsi et a repris le coureur de Mitchelton-Scott juste avant la ligne d'arrivée pour s'emparer également de 10 secondes de bonification et accentuer sa domination.

Au général, voilà le Gallois avec 1'25" d'avance sur son équipier. Et une question se pose : qui est désormais le leader chez Sky ? Froome ou Thomas ? Suspense mais l'équipe britannique a le temps de cogiter. Rare leader à avoir tenté sa chance, loin de l'arrivée, avec Alejandro Valverde, Tom Dumoulin est maintenant repoussé à 1'44". Tandis que Vincenzo Nibali, qui s'est étrangement mis à la planche... devant la Sky au sommet de l'avant-dernière difficulté, accuse 2'14" de retard et Primoz Roglic 2'23". Très déçu à l'arrivée, Romain Bardet occupe, lui, désormais le 8e rang du général à 2'58" de Thomas. Mais il a promis de réagir et de tenter sa chance, dès jeudi. Le profil de la 12e étape s'y prêtera. En espérant que tout se décidera avant les cinq derniers kilomètres cette fois-ci...

0
0