Getty Images

Déjà 11 jours en jaune : Alaphilippe grimpe gentiment dans le gotha

Déjà 11 jours en jaune : Alaphilippe grimpe gentiment dans le gotha

Le 21/07/2019 à 15:44Mis à jour Le 22/07/2019 à 12:06

TOUR DE FRANCE – Leader depuis la 3e étape à Epernay, à l'exception d'un prêt de deux jours à Gulio Ciccone, Julian Alaphilippe a dépassé ce week-end les dix jours en jaune. Le Français de la Deceuninck-Quick Step, avec onze jours au compteur, s'approche petit à petit du record pour un coureur n'ayant pas remporté le Tour. Mais aussi de la victoire finale.

Décidément, Julian Alaphilippe n'en finit plus d'étonner et de poursuivre un Tour de France de rêve. Vainqueur d'étape en puncheur à Epernay puis en rouleur à Pau, le Tricolore est LE grand bonhomme de cette édition 2019. Il en est surtout le leader depuis un bon moment. Après avoir récupéré la tunique jaune au soir de la 3e étape, il ne l'a quitté que deux jours au profit de Gulio Ciccone. L'Italien de la Trek-Segafredo avait profité de son échappée sur la route de la Planche des Belles Filles lors de la 6e étape pour s'en emparer.

Mais Alaphilippe ne lui aura laissé que deux jours avant de le récupérer à Saint-Etienne. Et, depuis, cette tunique de leader est sa chasse-gardée. A Foix, le puncheur de la Deceuninck-Quick Step a endossé la tunique jaune de leader pour la 11e fois. Autant dire qu'il déjà certain de laisser une trace majeure dans l'histoire de la Grande Boucle. Même sans gagner le Tour. Il faut dire qu'ils ne sont pas si nombreux à avoir porté le maillot jaune au moins dix jours sur une édition du Tour de France sans parvenir à le ramener jusqu'à Paris. Sur 55 coureurs avec au moins dix maillots jaunes dans un même Tour, seuls huit n'ont pas inscrit leur nom au palmarès, dont cinq Français.

Tour de France 2019 | Julian Alaphilippe

Tour de France 2019 | Julian AlaphilippeGetty Images

Mieux que Voeckler, loin de Vietto

En sauvant sa tunique de leader au Prat d'Albis, Julian Alaphilippe a dépassé pas mal de maillots jaunes malheureux en fin de Tour. On pense notamment à son compatriote Thomas Voeckler, auteur de deux épopées de dix jours en 2004 et 2011, mais aussi au Belge Gilbert Desmet, qui aura été dix jours leader sur le Tour 1963. Il en profite également pour égaler Pascal Lino et son épopée de onze jours en 1992 et, sauf chute, devrait égaler à Nîmes au terme de la 16e étape les douze jours en jaune du Belge Georges Vandenberghe en 1968 et des Français Vincent Barteau (1984) et Antonin Rolland (1955).

Mais pour battre le record de jours en jaune sans gagner le Tour, le Français de la Deceuninck-Quick Step va devoir s'accrocher dans les Alpes. Au moins au début. Recordmans en la matière, René Vietto et Ditreich Thurau avaient porté 15 jours le maillot jaune en 1947 et 1977 avant de finalement prendre, l'un comme l'autre, la 5e place à Paris. Pour le battre, Alaphilippe devrait donc… perdre le maillot jaune sur les Champs-Elysées. Un scénario aussi cruel qu'improbable. Il faudra donc se contenter d'égaler le record en cédant le maillot à Val-Thorens ou gagner le Tour de France. On se doute qu'il a une préférence.

Edition du Tour de France Nom Nationalité Nombre de jours en jaune
1939 René Vietto France 11
1947 René Vietto France 15
1955 Antonin Rolland France 12
1963 Gilbert Desmet Belgique 10
1968 Georges Vandenberghe Belgique 12
1977 Dietrich Thurau Allemagne 15
1984 Vincent Barteau France 12
1992 Pascal Lino France 11
2004 Thomas Voeckler France 10
2011 Thomas Voeckler France 10
2019 Julian Alaphilippe France ?
0
0