"Ce n'était pas la journée qu'on espérait", a laconiquement commenté Wout van Aert à propos de cette 5e étape. "On", c'est la Jumbo Visma. Quelques heures plus tôt, juste avant le départ, Christophe Laporte confiait de son côté que la formation néerlandaise espérait "faire bouger les choses au général". Elles ont bougé, mais pas dans le bon sens. Car si Van Aert a finalement conservé son maillot jaune à sa propre surprise, le grand perdant de la forte dose de pavés de ce mercredi est bien Primoz Roglic.
L'éternel poissard slovène a concédé plus de deux minutes à Tadej Pogacar et se retrouve aujourd'hui 44e du classement général, à 2'36" de Van Aert et surtout à 2'17" du double tenant du titre. Un débours déjà très significatif si tôt dans ce Tour 2022. Ses chances de victoire finale à Paris ont clairement pris un coup dans l'aile. Un peu comme l'année dernière. Le parallèle ne se limite pas à ce seul retard mathématique puisque, comme l'an dernier, Roglic a lourdement chuté. En 2022, il avait fini par abandonner quelques jours plus tard.

"Ma chute m'a fait perdre un peu de confiance" : Van Aert s'en est relevé

Tour de France
Pogacar - Vingergaard, une rivalité du Tour devenue légendaire
28/07/2022 À 14:07
C'est très douloureux, mais je sais comment faire dans ces cas-là
Pour l'heure, il n'est pas question de renoncer mais son épaule sera à surveiller de près lors des prochaines étapes. C'est elle qui a pris mercredi, à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. Le Slovène s'est démis l'épaule avant… de la remettre en place lui-même, comme il l'a raconté après l'arrivée : "Je n'ai pas pu la remettre tout de suite sur la route, alors j'ai dû m'asseoir un moment sur la chaise d'un spectateur. C'est très douloureux, mais je sais comment faire dans ces cas-là. J'ai une technique."
Son sang-froid lui a permis de reprendre la course rapidement, mais sa blessure lui a coûté du temps. "Physiquement, il avait un certain inconfort et cela lui a pris du temps pour reprendre son rythme", a expliqué le directeur sportif de Jumbo Visma, Grischa Niermann. "Je m'estime heureux d'avoir pu repartir, juge 'Rogla'. J'ai tout donné dans la poursuite. Je ne peux blâmer personne, ni l'équipe ni moi-même. C'est comme ça. J'espère que je vais récupérer vite."
Tour de France
Tour 2024 : la balance penche pour une arrivée à Nice
26/07/2022 À 11:47
Tour de France
Ewan opéré pour se faire retirer une plaque sur sa clavicule droite
26/07/2022 À 09:59