Primoz Roglic n'a fait que solidifier son statut parmi les principaux favoris du Tour de France. Le Slovène de l'équipe Jumbo-Visma, déjà vainqueur samedi de la 2e étape, a récidivé dimanche avec une démonstration magistrale pour couper la ligne d'arrivée en vainqueur au sommet du Col du Grand Colombier. Il a devancé Egan Bernal et Nairo Quintana, envoyant ainsi un message très fort à trois semaines du départ de la Grande Boucle.

Tour de l'Ain
Roglic était vraiment le plus fort : revivez sa victoire au sommet du Grand Colombier
09/08/2020 À 16:03

La guerre psychologique entre la team Ineos de Bernal, aux avant-postes une bonne partie de la journée dimanche, et les Jumbo Visma de Roglic, toujours sur leurs talons, a tourné à l'avantage de l'équipe néerlandaise, impressionnante lors des trois étapes de ce Tour de l'Ain. Dimanche, tout s'est joué dans les 400 derniers mètres, après une attaque de Bernal, vite rejoint par Roglic, qui s'est ensuite imposé facilement face à son rival.

L'étape, avec son triptyque, montée de la Selle de Fromentel, col de la Biche et Grand Colombier, copie quasi-conforme de la 15e étape du Tour, s'est déroulée sous une chaleur de plomb. Elle a notamment été animée par une échappée d'Andrea Bagioli (Deceuninck), jeune espoir italien vainqueur de la première étape, rejoint par Julien Bernard (Trek Segafredo), porteur du maillot à pois. Mais les deux hommes ont été repris en pleine ascension du Grand Colombier, à 12 km de l'arrivée. Juste avant la bagarre finale entre les Jumbo et les Ineos.

Tour de l'Ain
Martin : "Quand c'est Froome le premier équipier, vous imaginez les dégâts..."
09/08/2020 À 15:46
Tour de l'Ain
Idéalement emmené par Kruijswijk, Roglic était trop puissant pour Bernal
08/08/2020 À 14:22