Ross Creber (Endura) n'a pas vu la vierge à Caracava de la Cruz (ville sainte). Non : il a simplement côtoyé l'icône du peloton : Lance Armstrong, de retour sur les routes. Les impressions du jeune Britannique prouvent que l'aura de l'Américain est loin de disparaître : "Dans la partie la plus difficile, on était vraiment proches, c'était impressionnant. Cela avançait vite devant notamment avec Rabobank mais il avait l'air très fort et il était très tranquille."
46e de la première étape, 35e de la seconde, heureux de reprendre la compétition dans un anonymat très relatif au milieu d'un "petit peloton", Armstrong vit pourtant un début de saison extraordinaire. Après les premières années de sa carrière bouleversantes, après les années de gloire, après les années tumultueuses de sa fin de règne et surtout après son retour impressionnant l'an passé, Armstrong prépare enfin une saison dans une sérénité inédite. Il "avait le choix entre l'Algarve, Murcie et Paris-Nice. Il a choisi Murcie parce que c'est relax et qu'il y a du soleil. Comme nous sommes loin du Tour Down Under, on considère que Murcie est sa première vraie course de l'année", a commenté dans L'Equipe Johan Bruyneel, ami et manager de son équipe Radioshack, qui est aux petits soins avec Luc Meersman.
Armstrong au soleil
Vuelta a Murcia
Hunter, bis repetita
04/03/2010 À 16:47
Sur les routes espagnoles, Armstrong ne fait pas le spectacle. Sa présence et celles de ses gardes du corps et autres membres de la Guardia Civil qui l'entourent assurent le folklore de la course, mais en termes purement sportifs, l'Américain se dérouille lentement. "En Espagne, c'est très agréable, très cool avec le public", se satisfait-il dans Planet Armstrong malgré l'antécédent de son conflit avec Alberto Contador. Sur la route, lors d'une "première étape tendue", il a eu "quelques petits problèmes de rythme". Rien à voir selon l'intéressé et ses proches avec les questions qui le taraudaient lors de son comeback fin 2008.
Lance Armstrong n'a pas besoin de faire l'effort à Murcie, il se met progressivement au travail. On ne le verra pas "twitter" en plein peloton ni forcer l'allure. Il doit simplement composer avec un organisme qui réagit aussi différemment, sans pression. Pour la première fois depuis longtemps, Armstrong ne doit pas lutter contre la maladie ou la pression médiatique ou encore le doute, le voilà doucement débarqué en Europe, prêt à mettre toute son énergie dans la seule bataille qui le stimule aujourd'hui : faire simplement son métier. Comprenez : être au top de sa forme au mois de juillet...
Les étapes du Tour de Murcie :
Mercredi: 1re étape San Pedro del Pinatar - San Pedro del Pinatar (166,5 km)
Jeudi: 2e étape: Calasparra - Caravaca de la Cruz (154,3 km)
Vendredi: 3e étape Las Torres de Cotillas - Alhama de Murcie (166,5 km)
Samedi: 4e étape Alhama de Murcie - Alhama de Murcie (contre-la-montre individuel, 22 km)
Dimanche: 5e étape Redyser (Murcie) - Murcie (121,1 km) Classement de la 2e étape:
2e étape:
1. Robert Hunter (RSA/Garmin), les 169,8 km en 4 h 20:12.
2. Graeme Brown (AUS/Rabobank) m.t.
3. Vicente Reynes (ESP/Columbia) m.t.
4. Alexandre Blain (FRA/Endura) m.t.
5. Daniel Schorn (AUT/Netapp) m.t.
...
35. Lance Armstrong (USA/RadioShack) à 05.
38. Denis Menchov (RUS/Rabobank) m.t.
1re étape:
1. Robert Hunter (RSA/Garmin), les 166,5 km en 4 h 15:40.
2. Graeme Brown (AUS/Rabobank) m.t.
3. Vicente Reyes (ESP/Columbia) m.t.
4. Roger Kluge (GER/Milram) m.t.
5. Daryl Impey (RSA/RadioShack) m.t.
...
33. Denis Menchov (RUS/Rabobank) m.t.
46. Lance Armstrong (USA/RadioShack) m.t.
Classement général:
1. Robert Hunter (RSA/Garmin) 8 h 35:52.
2. Graeme Brown (AUS/Rabobank) m.t.
3. Vicente Reynes (ESP/Columbia) m.t.
4. Daniel Schorn (AUT/Netapp) m.t.
5. Daryl Impey (RSA/RadioShack) m.t.
...
27. Denis Menchov (RUS/Rabobank) à 05.
32. Lance Armstrong (USA/RadioShack) m.t.
Vuelta a Murcia
Armstrong va devoir bosser
08/03/2010 À 10:48
Vuelta a Murcia
Rabon a tenu bon
07/03/2010 À 17:08