Les choses sérieuses ont commencé mercredi sur le Tour de Suisse. Après un prologue et trois étapes réservées aux sprinteurs/puncheurs, le peloton a pris de la hauteur lors de la 5e étape. L'arrivée, au sommet d'un col de 10 kilomètres à 8% de moyenne, a vu la victoire du Colombien Darwin Atapuma (BMC). Il a devancé sur la ligne les Français Warren Barguil (Giant-Alpecin) et Pierre Latour (AG2R La Mondiale). Ce dernier s'offre d'ailleurs le maillot jaune de leader au terme de cette première journée en altitude.
Le jeune Français de 22 ans, auteur d'un bon prologue samedi, a repris la tunique jaune portée depuis lundi par le champion du monde slovaque Peter Sagan, qui a concédé plus de 19 minutes sur le vainqueur du jour. Longiligne grimpeur, Latour, originaire de la Drôme, a terminé à 7 secondes d'Atapuma à l'issue de l'ascension finale vers la station de ski de Cari, classée hors-catégorie, surnommée l'Alpe-d'Huez du Tessin avec ses 22 lacets sur 12 km, à une pente moyenne de 8,2 %.
Tour de Suisse
Barguil tient lui aussi son podium
19/06/2016 À 15:35

Dans un mouchoir au général

Avant cela, le peloton avait eu droit à deux grands obstacles: le col de la Furka et le col du Saint-Gothard. Atapuma était le dernier élément d'un groupe d'échappés qui comptait également en son sein le Belge Tim Wellens (Lotto), 6e au général avant cette étape à 20 secondes du leader Sagan. Egalement dans ce groupe figurait l'Ethiopien Natnael Berhane (Dimension Data), ancien de l'équipe française Europcar.
Atapuma, l'un des meilleurs grimpeurs colombiens du moment lâchait ses compagnons à 6 km de l'arrivée et parvenait à conserver une faible avance sur la ligne. Au classement général, Latour devance le Néerlandais Wilco Kelderman (Lotto NL) de moins d'une seconde et le Britannique Geraint Thomas, leader de la Sky, de 5 secondes. Barguil est 4e à 16 secondes de Latour.
L'étape a donné lieu à dix abandons, dont ceux du Français Pierre-Henri Lecuisinier (FDJ) et du Tchèque Karel Hnik (Verva Active Jet), victimes d'une chute. Les deux autres coureurs de la FDJ, Johan Le Bon et Jérémy Maison ont également abandonné. La 6e étape jeudi (162,8 km), dans la région du lac de Walenstadt, est également promise aux grimpeurs. Après un départ à Weesen, l'ascension la plus difficile de la journée se situera dans le canton d'Uri, avec le col de Klausen, puis le peloton regagnera le canton de Glaris avant une nouvelle ascension finale vers Amden.
Tour de Suisse
Barguil abandonne le jaune mais pas ses espoirs de victoire
18/06/2016 À 15:41
Tour de Suisse
Van Garderen en solo, mais le nouveau leader, c'est bien Barguil
17/06/2016 À 15:43