Richard Carapaz a marqué son territoire : la montagne, c’est chez lui. Entre Gstaad et Loèche-les-Bains, lors de la cinquième étape du Tour de Suisse, le grimpeur équatorien n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Aérien dans la dernière montée, il a placé une seule attaque qui a suffi à sortir tout le monde de sa roue. Après avoir repris Jakob Fuglsang (Astana), parti un peu plus tôt à l’avant, Carapaz l’a réglé au sprint et endosse du même coup le maillot jaune de leader.

Attaque foudroyante : Carapaz a laissé Alaphilippe et compagnie sur place

Tour de Suisse
Le répondant de Carapaz, l'étonnant "sprint" de Mäder : le résumé de la dernière étape
13/06/2021 À 20:18
Julian Alaphilippe, deuxième du classement général ce matin, s’est montré trop juste dans la dernière ascension de la journée (4 kilomètres à 7% de moyenne). Le Français est arrivé 39 secondes après le vainqueur du jour, dans un groupe de poursuivants comprenant notamment Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe), Rigoberto Uran (EF Education – Nippo) ou Michael Woods (Israël Start-Up Nation). Surtout, le champion du monde a semblé plusieurs fois à la rupture, incapable de répondre à l’offensive de Carapaz ou plus tard d’attaquer à son tour.

Scène cocasse : Quand une partie du peloton se trompe d'itinéraire sur le Tour de Suisse...

Alaphilippe à 53 secondes

Au classement général, Alaphilippe redescend à la quatrième place, derrière le duo Carapaz-Fuglsang qui fait la bonne opération du jour, et Maximilian Schachmann. En plus du temps perdu sur la route, le Français a en effet écopé d’une pénalité de 20 secondes pour un ravitaillement illicite, dans les dix derniers kilomètres de l’étape. Désormais pointé à 53 secondes de Carapaz au général, et malgré le contre-la-montre de samedi qui devrait l’avantager, Alaphilippe a sans doute fait une croix sur le maillot jaune.

Alaphilippe en jaune ? "Il est surtout là pour se faire exploser la caisse en vue du Tour de France"

Un maillot jaune qui quitte donc ce soir les épaules de Mathieu van der Poel. Mais le Néerlandais, qui le portait depuis deux jours, l’a cédé avec panache. En début d’étape, il s’est glissé dans l’échappée et a passé plus de cent kilomètres en tête de course. Finalement repris à trente kilomètres du but, avant les deux ascensions décisives, MVDP n’a pas tenté de s’accrocher mais s’est offert une journée particulière. Il va désormais observer de loin la bataille finale entre Carapaz et les autres.

Vous ne rêvez pas : Van der Poel, maillot jaune, a bien pris l'échappée fleuve du jour

Tour de Suisse
Carapaz : "Ce qu'on veut, c'est gagner le Tour"
13/06/2021 À 16:09
Tour de Suisse
Mäder : "Je suis venu avec l'ambition de bien faire pour cette course à la maison"
13/06/2021 À 16:03