Un sport de l'effort mais aussi de statut, c'est le paradoxe du cyclisme. A moins de trois semaines de son épreuve phare, la Grande boucle, les dernières places de coureur protégé - voire seulement sélectionné - sont à prendre maintenant dans l'équipe la plus puissante du peloton, Ineos.
Dans le Dauphiné, Geraint Thomas et Richie Porte ont mis la barre haut. De leur côté, en Suisse, Richard Carapaz, vainqueur du Giro 2019, et Rohan Dennis, double champion du monde de contre-la-montre (2018 et 2019) doivent donc se mettre au niveau car les places pour le Tour de France sont chères dans l'ex-team Sky et son effectif de stars.
Le patron de l'équipe Dave Brailsford a prouvé qu'il n'hésitait pas à trancher dans le vif. Pas plus tard que l'an passé, en évinçant de son équipe pour la course la plus prestigieuse de l'année Geraint Thomas, pourtant vainqueur du Tour 2018, et Chris Froome, quadruple lauréat, après des performances décevantes lors des courses de préparation.
Tour de Suisse
Le répondant de Carapaz, l'étonnant "sprint" de Mäder : le résumé de la dernière étape
13/06/2021 À 20:18
Ce Tour de Suisse avec son étape finale de haute montagne et ses trois cols à 2.000 mètres donnera donc des réponses sur la capacité de Carapaz à faire partie de la stratégie anti-slovène (Tadej Pogacar et Primoz Roglic) d'Ineos en France.

Movistar-INEOS Grenadiers : qui a réussi la meilleure opération ? Le débat du jour

Alaphilippe reprend la compétition

Il pourrait aussi éclairer sur l'identité du premier maillot jaune. Les deux premières étapes en Bretagne annoncent une bataille entre puncheurs et deux des meilleurs d'entre eux sont alignés en Suisse : le champion du monde Julian Alaphilippe et Mathieu van der Poel, qui doit disputer pour la première fois la Grande boucle.
Deux des "trois fantastiques" - en ajoutant Wout van Aert - renouent avec la compétition pour leur deuxième moitié de saison après une campagne de classiques moins fructueuse que prévue, ponctuée de victoires mais pas dans l'un des trois monuments.
Les deuxième et troisième étapes en Suisse seront l'occasion de se jauger sur leur terrain de prédilection et peut-être à Marc Hirschi de se montrer à domicile. La révélation helvète du Tour de France 2020 (une victoire et deux podiums d'étapes) peine à confirmer sa fin de saison tonitruante (médaille de bronze aux Mondiaux et deuxième place à Liège) depuis son départ aussi inattendu que tardif vers l'équipe de Tadej Pogacar, UAE - Emirates.
Après quatre mois de pause dans sa carrière, Tom Dumoulin, qui n'a plus couru depuis son abandon dans la Vuelta fin octobre, retrouvera lui la course et son exercice préféré dimanche: un contre-la-montre de 11km Frauenfeld (canton de Thurgovie) avec l'épreuve olympique de Tokyo en ligne de mire.

Le parcours :

6 juin: 1re étape Frauenfeld - Frauenfeld 10,9km (contre-la-montre)
7 juin: 2e étape Neuhausen am Rheinfall - Lachen 173 km
8 juin: 3e étape Lachen - Pfaffnau 182km
9 juin: 4e étape Saint-Urbain - Gstaad 171km
10 juin: 5e étape Gstaad - Loèche-les-Bains 175 km
11 juin: 6e étape Fiesch - Disentis Sedrun 130km
12 juin: 7e étape Disentis Sedrun - Andermatt 23,2km (contre-la-montre)
13 juin: 8e étape Andermatt - Andermatt 159,5km
Tour de Suisse
Carapaz : "Ce qu'on veut, c'est gagner le Tour"
13/06/2021 À 16:09
Tour de Suisse
Mäder : "Je suis venu avec l'ambition de bien faire pour cette course à la maison"
13/06/2021 À 16:03