Getty Images

Démare : "Il me manque les deux derniers coups de rein"

Démare : "Il me manque les deux derniers coups de rein"
Par Eurosport

Le 01/04/2018 à 19:20Mis à jour Le 01/04/2018 à 20:32

TOUR DES FLANDRES - Longtemps présent dans le gorupe des favoris, Arnaud Démare a calé dans les 20 derniers kilomètres du Ronde. Le champion de France a tout de même signé le meilleur résultat de sa carrière sur l'épreuve (15e) mais il l'admet, il lui manque quelque chose pour aller plus haut sur une course comme le Tour des Flandres.

"Physiquement, il nous manque un truc pour jouer devant", a estimé Arnaud Démare, premier Français classé à l'arrivée du Tour des Flandres (15e) dimanche à Audernarde. "Tactiquement, on a fait une course parfaite", a expliqué le champion de France, très satisfait de son équipe Groupama-FDJ. "C'est à moi qu'il a manqué quelque chose physiquement pour être devant, c'est encore à un autre niveau", a-t-il glissé.

"C'est bizarre, a-t-il ajouté. Avant le départ, je me dis que c'est une course qui peut me convenir mais, une fois dedans, il me manque les deux derniers coups de rein" (dans les deux dernières montées, le Vieux Quaremont et le Paterberg). Présent dans le groupe des favoris jusqu'aux Vieux Quaremont, le Picard a lâché prise dans la troisième de ce mont flandrien: "Il est relativement long, on est dedans 4 minutes, 4 minutes 30. A ce niveau, au bout de 240 bornes, il me manque un poil sur la résistance."

" Je suis quand même content même si je m'attendais à mieux"

Tout n'est pas négatif, cependant. En réglant le deuxième groupe sur la ligne d'arrivée, à 1'13 du vainqueur Niki Terpstra, le champion de France a obtenu son meilleur résultat en six participations au "Ronde". "L'objectif était de toute façon de progresser et je crois que j'ai passé un cap par rapport à mon dernier Tour des Flandres, juge-t-il. Je sais maintenant qu'il me manque le Vieux Quaremont. Celui-là, il est fatal, c'est le juge de paix."

Arnaud Démare dresse donc un bilan mi-figue mi-raisin : "Je suis quand même content même si je m'attendais à mieux. J'aurais préféré être dans le groupe devant avec Sagan et compagnie, mais les conditions, la pluie, le froid, ont fait que c'était très difficile. Je ne sais pas si ça s'est vu à la télé mais tout le monde était cuit." Il va maintenant se tourner vers Paris-Roubaix, dont il avait pris la 6e place l'an passé. Une course davantage taillée pour ses qualités. "Paris-Roubaix me conviendra mieux", a-t-il ainsi conclu.

0
0