Reuters

Voeckler s'exporte

Voeckler s'exporte
Par Eurosport

Le 20/04/2011 à 15:33Mis à jour Le 20/04/2011 à 18:50

Thomas Voeckler (Europcar) a remporté la 2e étape du Tour du Trentin en réglant au sprint son compagnée d'échappée Michele Scarponi (Lampre) qui prend la tête du classement général. C'est la sixième victoire de l'Alsacien cette saison, la première hors de France.

C'est toujours le printemps pour Thomas Voeckler. Après le Tour du Haut Var, Cholet-Pays de Loire, deux étapes de Paris-Nice et une sur le Tour Méditerranéen, le Français a remporté son sixième succès de la saison, le premier hors de France, entre Dro et Ledro Bezzecca (184 km). Sur cette deuxième étape du Tour du Trentin, dans le nord-est de l'Italie, il a réglé au sprint Michele Scarponi (Lampre) avec lequel il avait pris la poudre d'escampette dans l'ascension finale (4,5% de moyenne sur 12 kilomètres puis six autres un peu moins raides).

Cette deuxième étape a proposé un schéma classique. Quatre hommes Yuriy Krivstov (AG2R), Giuseppe de Maria (Ceramica), Volodymyr Zagorodny (Miche) et Davide Torosantucci (D’Angelo & Antenucci) sont partis, le peloton les gardant à distance respectables pendant une centaine de kilomètres (4-5 minutes en moyenne). Ils ont ensuite été avalés dans les premiers hectomètres de l'ascension. Thomas Voeckler s'est alors extirpé, suivi par Michele Scarponi. Les deux hommes sont parvenus à prendre 30 secondes sur le reste du peloton malgré l'offensive, trop tardive, de Vincenzo Nibali (Liquigas).

Plus rapide au sprint, le Français n'a pas eu de mal à dominer son adversaire qui a profité de la défaillance dans l'ascension d'Andreas Klöden (Radio Shack) pour prendre le maillot de leader du classement général. Scarponi ne possède toutefois que 14 secondes sur le Portugais Tiago Machado (RadioShack) et 15 sur Nibali. Une broutille avant les deux ascensions de première catégorie lors de la troisième étape jeudi (170 km) et celle vers Madonna di Campiglio lors de la dernière (161 km) vendredi. Ce Tour du Trentin est loin d'être joué.

0
0