Après les Boucles Drôme-Ardèche qu'il dispute samedi et dimanche, Warren Barguil disputera Paris-Nice (7-14 mars), "et après ce seront les classiques ardennaises, mon dada", a déclaré le Français à l'AFP. "J'adore ces courses-là, c'est vraiment le point crucial de mon début de saison", a ajouté le 4e de la dernière Flèche wallonne (et 9e de Liège-Bastogne-Liège). "Ensuite j'irai peut-être faire des courses en Bretagne, peut-être le Tro Bro Leon au mois de mai (le 16). Ca me donne beaucoup d'envie de courir à la maison", a affirmé le natif du Morbihan.
Moi, ça va plus être les courses d'un jour
La préparation à la Grande Boucle passera enfin par "un stage d'altitude, le Dauphiné (du 30 mai au 6 juin) et puis le Tour à la maison", a conclu le meilleur grimpeur du Tour 2017, en référence au Grand Départ qui aura lieu à Brest le 26 juin. Barguil a repris la compétition le 11 février au Tour de La Provence, terminé à la 13e place. Interrogé sur la répartition des rôles avec les deux autres leaders de l'équipe, le Colombien Nairo Quintana et Nacer Bouhanni, le Breton a jugé leurs profils "complémentaires".
Tour de Norvège
Evenepoel frappe fort
IL Y A 4 HEURES
"Moi, ça va plus être les courses d'un jour et celles typées 'classiques', un peu dures, Nacer ça va être le sprint pur et Nairo ça va être les courses d'une semaine avec les cols. On n'est pas trois leaders ou grimpeurs avec le classement général en tête, c'est ce qui fait notre force", a-t-il avancé.
Tour de Norvège
Evenepoel s'impose en solitaire sur la 3e étape
IL Y A 4 HEURES
Giro
Trois prétendants, aucun rouleur : "Carapaz, Hindley et Landa ont l’obligation d’attaquer"
IL Y A 4 HEURES