Eurosport

L’extraterrestre Sam tire sa révérence

L’extraterrestre Sam tire sa révérence

Le 19/10/2018 à 10:42Mis à jour Le 19/10/2018 à 10:43

Le champion olympique Michael Jung l’a récemment évoqué, son célèbre compagnon de route La Biosthetique Sam FBW, plus connu sous le nom de Sam, ne foulera plus les terrains de concours. Aujourd’hui âgé de dix-huit ans, le hongre bai aura marqué l’histoire des sports équestres. Retraite bien méritée pour ce prodige du concours complet.

Il était prévu que 2018 marque la fin de la carrière sportive de La Biosthetique Sam FBW, mais Michael Jung espérait tout de même pouvoir réaliser quelques dernières compétitions avec son complice. À dix-huit ans, Sam s’arrête pourtant ici, après avoir marqué de son empreinte le concours complet en brillant pendant une décennie.
Le CCI 4* de Pau devait-être sa dernière compétition, mais le couple s’est vu dans l’obligation de déclarer forfait. “Sam va bien, il est en forme et monté tous les jours, mais ses problèmes de sabots nous ont fait perdre plus de temps que prévu, et prendre part à un CCI 4* dans ces conditions est complètement exclu”, a déclaré Michael Jung à Reiterjournal.
 
En concours complet, Sam est décrit par tous comme le meilleur cheval de l’histoire, de par son caractère, son comportement et ses aptitudes, mais également grâce au palmarès impressionnant qu’il a accumulé avec son légendaire cavalier, Michael Jung. Les deux ont remportés les plus grandes échéances sur les plus belles pistes du monde.
Dès les championnats du monde Jeunes Chevaux au Lion d’Angers, le bai s’est classé deux fois deuxième.
En 2008, le hongre accède au très haut niveau et s’illustre en CIC 3*, avant remporter dès 2009 le CCI 4* de Luhmühlen. Cette même année, Sam offre la médaille de bronze en individuelle à son cavalier aux Européens de Fontainebleau. La saison 2010 est encore plus exceptionnelle, avec des podiums à chacune de ses sorties, dont les Mondiaux de Lexington où il remporte l’or en individuel.
L’année suivante le couple s’impose trois fois en quatre sorties et décroche deux médailles d’or aux Européens de Luhmühlen. Même bilan en 2012, où il se hisse au sommet de l’olympe par deux fois à Londres. Les années suivantes, le couple continuera de briller, pour atteindre en 2016 au Jeux Olympique du Brésil, la médaille d’or en individuelle et une médaille d’argent par équipes.
 
Pourtant l’histoire de Sam n’a pas commencé de manière aussi glorieuse. Vendu aux enchères à Sabine Breuter pour seulement 8000 euros, Sam était “un cheval sans intérêt avec une grosse tête”selon les experts. “Il ne ressemblait à rien”,explique Sabine. Sa cavalière de l’époque l’a débourré et fait castrer avant de se rendre compte du réel potentiel de son cheval.
Alors qu’il est âgé de cinq ans, une collaboration est mise en place pour que Sam soit confié à Michael Jung. La famille Jung devient alors copropriétaire du cheval à 40%.
Évalué à terme à 766,666,66 euros, Sabine revendra 47% de ses parts au DOKR (Deutsches Olympiade-Komitee für Reiterei) et l’autre à un ami de la famille Jung, Eric Single (13%). Sam profitera donc d’une retraite bien méritée, après avoir donné une leçon à chacune de ses sorties.

0
0