Getty Images

Borel décisif, les Bleus en or

Borel décisif, les Bleus en or

Le 22/07/2019 à 20:39Mis à jour Le 22/07/2019 à 21:36

MONDIAUX - L'équipe de France masculine d'épée a décroché la médaille d'or en venant à bout de l'Ukraine (45-37), lundi à Budapest. Emmenés par un Yannick Borel des grands soirs, l'équipe de France décrochent sa deuxième médaille d'or après celle d'Enzo Lefort au fleuret.

Les Bleus récupèrent leur bien ! Les épéistes français ont décroché une nouvelle médaille d'or lors de l'épreuve par équipe après leur victoire face à l'Ukraine (45-37). Déjà titré en 2017, 2014 et 2011 les Bleus ont pu compter sur un très grand Yannick Borel qui a terminé le travail de la meilleure des manières lors du dernier relais. C'est le deuxième titre pour l'équipe de France après l'or d'Enzo Lefort en Fleuret.

Les Bleus pourront remercier Yannick Borel. Encore déterminant dans cette finale très disputée, celui que ses coéquipiers surnomment "Zlatan" a littéralement porté les Bleus vers la plus haute marche du podium lors du 9e et dernier relais du match. Car si Daniel Jerent, qui avait jusque-là vécu une finale compliquée, avait ramené les Bleus à hauteur des Ukrainiens avant le dernier passage de témoin (35-35) c'est bien le Guadeloupéen qui a scellé le destin des épéistes tricolores. Dans un dernier relais magistral, Borel, complètement en feu, a infligé un 10-2 à Anatolii Herey, sous le choc, offrant aux Bleus leur quatrième titre en moins de 10 ans dans la discipline.

Les Bleus avaient pourtant longtemps couru après le score

Daniel Jerent, Ronan Gustin et Yannick Borel ont longtemps couru après le score sur la piste de Budapest en Hongrie. Face à des Ukrainiens accrocheurs et très solides en défense, ils ont eu du mal à rentrer dans cette finale. Bien lancés par Borel après les premières trois minutes (5-3), les Français ont ensuite vu les Ukrainiens prendre les commandes de la rencontre dans le troisième relais. Malmené par Roman Svichkar, Daniel Jerent semblait alors clairement en manque de rythme. L'épéiste français a été suspendu longuement cette saison après trois no-shows.

Yannick Borel, Ronan Gustin, Daniel Jerent, Alexandre Bardenet remportent la médaille d'or

A mi-parcours, ou presque, à la fin du 5e relais, les Français étaient toujours menés d'une touche (24-23). Mais il y avait du mieux. La deuxième partie de la rencontre a ensuite été bien maitrisée par les Tricolores malgré un passage à vide de Daniel Jerent lors du 6e relais durant lequel l'Ukraine a pris quatre touches d'avances. Mais Ronan Gustin, solide face à Svichkar puis Daniel Jerent, enfin à son vrai niveau ont ensuite permis aux Bleus de revenir à hauteur alors que se présentait leur meilleur atout pour conclure la rencontre.

Yannick Borel, véritable star des Bleus, a ensuite mis tout le monde d'accord. Tout en puissance, il a alors montré l'étendu de son talent : attaque en flèche, parade riposte, défense splendide … Rien ne semblait arrêter le natif de Point-à-Pitre. En moins de deux minutes il avait déjà infligé un 6-2 à Herey avant de conclure magistralement et sans trembler ce nouveau sacre tricolore (45-37). Les Français récupèrent ainsi leur titre abandonné l'année dernière après une demi-finale perdue face à la Suisse. Une nouvelle médaille, en or, qui porte plus que jamais la marque de Yannick Borel, l'épéiste champion olympique en 2016.

0
0