Fleuret ou sabre, même combat pour les filles. Comme leurs camarades fleurettistes, les sabreuses tricolores sont allées chercher une très belle médaille d'argent samedi, au Makuhari Mess Hall de Chiba. Leur journée a ressemblé à s'y méprendre à celle de l'équipe de fleuret féminin il y a quelques jours : une victoire en demi-finale face à l'Italie, puis une défaite en finale face aux Russes, qui conservent ainsi le titre conquis à Rio en 2016. C'est la quatrième médaille de la délégation française en escrime à Tokyo, la deuxième en argent.
Cette défaite-là laissera toutefois sans doute plus de regrets aux sabreuses qu'aux fleurettistes. Car après les quatre premiers relais, les Bleues y ont cru. Manon Brunet, qui avait débuté timidement sur son premier assaut contre Olga Nikitina, a permis aux Françaises de basculer à 20-14. Une avance substantielle alors que la mi-combat approchait.
Tokyo 2020
Lefort : "on était en mission"
03/08/2021 À 16:48

Lembach, le trou noir

Mais le relais suivant a été fatal à l'équipe de France. Charlotte Lembach avait déjà connu passage très difficile lors de la demi-finale contre l'Italie. Face à Nikitina, ce fut le trou noir : elle a concédé un terrible 11-3. Les Russes ont repris la main (25-23) et les Bleues n'allaient plus jamais repasser devant. D'autant que, dans la foulée, Cécilia Berder a été dominée par Sofya Velikaya (5-1). A 30-24, l'affaire se corsait.
Avant les deux derniers relais, l'équipe de France affichait un retard de sept touches. Manon Brunet, qui décroche au passage sa deuxième médaille dans ces J.O., et Cécilia Berder ont eu beau remporté leur dernier duel respectif, le mal était fait. Berder a pourtant joué avec les nerfs d'Olga Nikitina en alignant trois touches de 44-38 à 44-41. Mais si la Russe a eu du mal à conclure, elle avait trop de marge pour laisser filer la victoire.
Après l'or de l'épéiste Romain Cannone dimanche, le bronze de Brunet lundi et l'argent des filles du fleuret jeudi, cette médaille est la quatrième pour l'escrime française depuis le début des Jeux de Tokyo, une performance d'ores et déjà meilleure qu'à Rio (trois médailles). Et il reste encore le fleuret messieurs par équipes dimanche, qui était rentré du Brésil il y a cinq ans frustré par la médaille d'argent après avoir longtemps mené contre la Russie.
Tokyo 2020
Lefort : "La force de cette équipe, c'est que chacun connaît son rôle"
03/08/2021 À 06:48
Tokyo 2020
Berder au JO Club : "On aurait pu aligner deux ou trois équipes de France de sabre"
02/08/2021 À 14:36