C’est une énorme désillusion pour l’escrime française. L’équipe de France d’épée a été éliminée dèsl es quarts de finale par le Japon (45-44) au bout d’un combat plein de suspense, et a finalement dû se contenter de la 5e place. Les épéistes Français, emmenés par Yannick Borel, Alexandre Bardenet et Romain Cannone, champion olympique de l’individuel, n’avaient plus perdu aux Jeux Olympiques depuis plus de 20 ans. Les Bleus étaient triples tenant du titre de l’épreuve par équipe après avoir remporté la médaille d’or à Rio, Pékin et Athènes, l’épreuve n’était pas présente à Londres en 2012.
Suivez les Jeux Olympiques de Tokyo en intégralité sur Eurosport !

44-44 et la touche décisive pour le Japon : le moment où tout a basculé pour les Bleus

Tokyo 2020
Lefort : "on était en mission"
03/08/2021 À 16:48
C’était pourtant l’une des grandes chances de titre pour la délégation tricolore à Tokyo. Et ce sera probablement l’une des plus grandes déceptions de ces olympiades côté français. Pourtant parfaitement lancé par le premier relais de Yannick Borel, l’équipe de France menait 5-3 au bout de trois minutes de combat. Devant jusqu’au 5e relais tricolore (25-22), les Bleus, favoris de ce quart de finale face aux Nippons, n’ont jamais réussi à prendre une marge suffisante qui leur aurait permis d’aborder le money time avec plus de sérénité.

Borel craque dans le money-time

Romain Cannone a eu du mal à rentrer dans son match, remportant pour la première fois son relais lors de son dernier passage au Makuhari Messe face à Satoru Uyama. Champion olympique un peu à la surprise générale alors qu’on attendait plutôt son compatriote Yannick Borel pour jouer une médaille à Tokyo, il semblait être redescendu du nuage du haut duquel il avait décroché l’or dimanche dernier.

Yannick Borel

Crédit: Getty Images

A six minutes du terme de la rencontre, les Bleus menaient 35-33 et semblaient maitres de leur destin. Après un avant dernier relais d’Alexandre Bardenet, c’est Yannick Borel qui s’est présenté pour les trois dernières minutes, à 38-36 pour les Français. Face au Japonais Koki Kano, l’épéiste français, a bien démarré, touchant le premier son adversaire.
Mais par la suite, il a craqué dans le money time, voyant le Japon revenir à 44-44 quelques secondes avant la fin de ce quart de finale. C’est finalement l’épéiste japonais qui a porté l’estocade et inscrit la 45e et dernière touche pour propulser son équipe vers les demi-finales. La France, elle, doit se contenter des matchs de classement où elle accroche finalement la 5e place en battant l'Ukraine (45 à 39). Mais personne n'en sera satisfait le moins du monde.
Tokyo 2020
Lefort : "La force de cette équipe, c'est que chacun connaît son rôle"
03/08/2021 À 06:48
Tokyo 2020
Berder au JO Club : "On aurait pu aligner deux ou trois équipes de France de sabre"
02/08/2021 À 14:36