AFP

Ballon d'Or : Et si Messi et Ronaldo n'avaient jamais existé ?

Ballon d'Or : Et si Messi et Ronaldo n'avaient jamais existé ?

Le 11/12/2016 à 22:02Mis à jour Le 12/12/2016 à 15:39

BALLON D'OR 2016 - Depuis huit ans, la plus prestigieuse récompense individuelle du football n'a sacré que deux hommes : Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Le constat sera encore valable lundi pour la neuvième année consécutive. Sans les deux hommes, le palmarès du Ballon d'Or aurait été beaucoup plus diversifié.

Huit ans qu'ils vampirisent le classement du Ballon d'Or. Et le cru 2016 ne devrait pas changer la donne. Vainqueur de la Ligue des champions et de l'Euro 2016, Cristiano Ronaldo a toutes les chances de recevoir la prestigieuse récompense individuelle. Ce sera le quatrième sacre du Portugais.

Depuis 2008, les années où il ne l'a pas gagné, c'est Lionel Messi qui s'est imposé. L'Argentin devrait être le dauphin du joueur du Real Madrid lors de la cérémonie de lundi soir. Cette domination sans partage des deux hommes est une première depuis la création du trophée en 1956. Sans eux, le palmarès de ces dernières années aurait été beaucoup plus diversifié. Leur mainmise sur le palmarès a privé quelques grands noms d'un sacre qu'ils auraient mérité.

Infog Ballon d'Or - Palmarès sans Messi et Ronaldo

L'Espagne aurait signé un quintuplé

De 2008 à 2012, l'Espagne a régné sans partage sur le monde du football. En remportant deux championnats d'Europe et une Coupe du monde, la Roja a signé une prouesse jamais réalisée dans l'histoire de ce sport. Mais il faut toujours remonter à Luis Suarez Miramontes (1960) et Alfredo Di Stéfano (1957 et 1959) pour trouver des Espagnols au palmarès du Ballon d'Or. Sa génération dorée s'est systématiquement heurtée à Ronaldo et Messi. Sans eux, Fernando Torres, champion d'Europe cette saison-là et auteur de 33 buts avec Liverpool, aurait été sacré en 2008. Xavi et Iniesta, le duo génial du Barça et de la Roja, auraient décroché quatre trophées à eux deux. Deux pour le premier (2009 et 2011) deux pour le second (2010 et 2012). Mais même leur victoire lors du Mondial 2010 n'a pas suffi à les positionner devant leur coéquipier en club, Leo Messi.

Iniesta, Messi, Xavi, Ballon d'Or

Iniesta, Messi, Xavi, Ballon d'OrAFP

Ribéry, un successeur pour Kopa, Platini, Papin et Zidane

Depuis 1998, Zinédine Zidane attend son successeur français au palmarès du Ballon d'Or. Thierry Henry a échoué deux fois sur le podium (2e en 2003 et 3e en 2006). Mais sur la période qui nous intéresse, seul Franck Ribéry a réussi à s'inviter dans le top 3 final du classement. Champion d'Allemagne et vainqueur de la Ligue des champions, le Français du Bayern était donné favori en 2013. Il a d'ailleurs terminé premier du vote des journalistes. Avec le système de vote de 2016, il aurait donc été sacré (tout comme Wesley Sneijder en 2010, seulement 4e au final mais premier chez les journalistes). Sauf qu'en 2013, les capitaines et les sélectionneurs avaient également leur mot à dire. Ils ont du coup plébiscité Cristiano Ronaldo et ses 69 buts en 59 matches toutes compétitions confondues. Messi aussi avait finalement devancé le Français.

Franck Ribéry Ligue des champions 2013 Bayern Munich

Franck Ribéry Ligue des champions 2013 Bayern MunichAFP

Neuer, deuxième gardien sacré

Récompense individuelle, le Ballon d'Or fait triompher historiquement des attaquants, qui attirent plus facilement la lumière avec leurs performances devant les buts. Les milieux ont réussi à se faire une place respectable dans le palmarès. C'est beaucoup plus compliqué d'y figurer quand on est défenseur et quasiment impossible pour un gardien. Seul Lev Yachine (1963) a réussi à le décrocher. Sans Messi et Ronaldo, Manuel Neuer aurait été le deuxième gardien sacré. Champion du monde en 2014 face à l'Argentine, l'international allemand s'est pourtant lui aussi heurté à l'implacable domination de l'Argentin et du Portugais. Et il a dû se contenter d'une place sur la dernière marche du podium.

Lionel Messi face à Manuel Neuer en finale de Coupe du monde 2014

Lionel Messi face à Manuel Neuer en finale de Coupe du monde 2014AFP

Neymar aurait eu sa place au soleil

Ils sont beaucoup au Barça à avoir subi la domination de Lionel Messi. Après Xavi et Andrés Iniesta, c'est Neymar qui a dû s'incliner devant son coéquipier en 2015. L'Argentin est alors rentré un peu plus dans l'histoire en remportant son cinquième Ballon d'Or après son quadruplé de 2009 à 2012. Il avait devancé son rival de toujours, Cristiano Ronaldo, et le Brésilien. Sans eux, Neymar serait devenu le quatrième joueur de la Selaçao à être sacré, après Kaka (2007), Ronaldinho (2005) Ronaldo (1997 et 2002) et Rivaldo (1999).

Lionel Messi and Neymar combine for brilliant opener.

Lionel Messi and Neymar combine for brilliant opener.Eurosport

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0