Germanfootball.org

Messi retrouve son trône et s'isole un peu plus dans l'Histoire

Messi retrouve son trône et s'isole un peu plus dans l'Histoire

Le 02/12/2019 à 21:32Mis à jour Le 02/12/2019 à 23:59

BALLON D'OR - Lionel Messi a décroché le sixième Ballon d'Or de sa riche carrière ce lundi. Avec cette distinction, l'Argentin établit un nouveau record absolu et devance une fois de plus Cristiano Ronaldo. Il vient récompenser une année 2019 encore ahurissante d'un point de vue personnel. Le génie argentin devance le Néerlandais Virgil van Dijk et le Portugais au classement.

Il reprend les devants. Lionel Messi compte aujourd'hui un Ballon d'Or de plus que son grand rival Cristiano Ronaldo. Ce lundi à Paris, au terme d'une soirée de gala au Théâtre du Châtelet, la "Pulga" a reçu son sixième Ballon d'Or. Déjà lauréat du prix Fifa The Best cette année, l'Argentin entre encore un peu plus dans l'Histoire.

En 2012, il avait déjà été le premier à enlever ce prestigieux trophée quatre fois, puis il avait été le premier à cinq trophées dorés en 2015. Le voilà, tout seul avec six avec ses sacres de 2009, 2010, 2011, 2012, 2015 et 2019 donc ! L'Argentin de 32 ans devance Virgil van Dijk et Cristiano Ronaldo sur le podium. Sadio Mané termine 4e.

Le classement complet du Ballon d'Or 2019

L'émiettement des voix de Liverpool a pesé

Le collectif des Reds a d'ailleurs pesé de tout son poids dans cette élection. Avec Virgil van Dijk, Mohamed Salah et Sadio Mané dans le Top 5, le tir groupé de Liverpool est impressionnant. Mais les voix des journalistes qui voulaient souligner la belle performance des Reds se sont dispersées. Et ont sûrement privé Virgil van Dijk de ce titre honorifique du meilleur joueur du monde, comme pour Antoine Griezmann l'année dernière après le sacre mondial des Bleus.

Meilleur joueur de la finale de la C1, meilleur joueur de l'UEFA et meilleur joueur de Premier League, le roc néerlandais, qui s'impose comme la référence mondiale à son poste, échoue de peu pour devenir le quatrième défenseur sacré dans l'histoire après Franz Beckenbauer (1972, 1976), Matthias Sammer (1996) et Fabio Cannavaro (2006). Car pendant ce temps-là, Lionel Messi, en pleine lumière dans un Barça qu'il porte sur ses épaules et au rythme de ses exploits, a ratissé large.

Vidéo - "Messi a réussi une année remarquable mais… Van Dijk aurait fait un formidable Ballon d'Or"

05:34

Le Ballon d'Or redevient le bien de l'infernal tandem argentino-portugais

Champion d'Espagne, meilleur buteur de la Liga (36 buts) et de la Ligue des champions (12 buts), Soulier d'Or européen, le natif de Rosario a bien rempli son année. Et a surtout profité de ces douze derniers mois pour rappeler qu'il restait un joueur à part. Un extraterrestre qui peut renverser une partie à tout moment. Il reprend ainsi un bien qu'il l'avait fui depuis 2015. Et ferme la courte parenthèse ouverte par Luka Modric pour retrouver une constante.

Le Croate avait stoppé dix années de règne ininterrompu et partagé par Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Pour la 11e fois en 12 ans, le Ballon d'Or est à nouveau la propriété de l'infernal tandem argentino-portugais. Avec le roi Messi de retour sur la première marche. Dans tous les sens du terme. Devant Ronaldo dans l’histoire. Et au nez et à la barbe des Reds, qui l'avaient stoppé en C1. Ce Ballon d’Or a un petit goût de revanche pour l’Argentin.

Vidéo - "2019 n’a rien à voir avec l’injustice de 2010" : On a classé tous les sacres de Messi

06:39
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0