Ils ne voulaient d'un Ballon d'Or avec un astérisque. Alors les dirigeants de France Football ont pris une décision aussi forte que surprenante : il n'y aura tout simplement pas de Ballon d'Or en 2020 pour cette année inédite contrariée par la pandémie Covid-19. Une première dans l'histoire de la plus prestigieuse récompense individuelle du monde du ballon rond. "Parce qu'une année aussi singulière ne peut – ni ne doit – être traitée comme une année ordinaire. Dans le doute, mieux vaut s'abstenir que s'entêter", explique notamment le magazine pour justifier son choix.

Ballon d'Or
L'année 2020 méritait (quand même) son Ballon d'Or
21/07/2020 À 11:45

Certains spéculaient déjà sur les chances d'un Karim Benzema de succéder à Zinedine Zidane grâce à sa belle année avec le Real Madrid en Liga. Mais France Football a pris les devants. Jugeant cette saison trop tronquée pour avoir l'honneur de figurer à son palmarès. "Comment comparer l'incomparable ?" se justifie France Football. L'hebdomadaire pointe du doigt le manque "d'équité", qui se serait posé en cas d'élection : "Tous les aspirants à la récompense ne pourraient pas être logés à la même enseigne, certains ayant vu leur saison amputée radicalement, d'autres non."

Benzema est-il le favori du Ballon d'Or ?

Protéger sa crédibilité

Après leur pause forcée, nombre de grands championnats ont pourtant trouvé les moyens d'aller au bout à l'image de la Premier League, de la Liga ou encore de la Bundesliga. La Ligue des champions et la Ligue Europa, certes dans des configurations réduites et adaptées, vont aussi tenter de le faire en août. Mais la L1 ou les Pays-Bas, où aucun champion n'a pas été désigné, n'ont pas pu aller au bout. Et dans sa volonté de "protéger la crédibilité" de sa récompense et de ne pas "l'abîmer", France Football a préféré passer son tour.

Avec son sixième sacre en décembre, Lionel Messi restera donc un an de plus au moins détenteur du trophée. Tout comme Megan Rapinoe chez les femmes. Pour les amoureux des récompenses individuelles, il faudra se rabattre sur les prix "The Best FIFA Football Awards" qui célèbrent le meilleur joueur de la saison. Mais le Ballon d'Or va laisser un grand vide dans cette année déjà frustrante. "En ces temps agités, s'offrir une parenthèse est un luxe en même temps qu'une inestimable nécessité. Pour que le football, dans son ensemble, retrouve de l'allant et de l'élan, de la passion et de l'émotion", conclut l'hebdomadaire France Football.

Ballon d'Or
"Tout le monde sait qui est le meilleur" : Le Barça ironise sur l'annulation du Ballon d'Or 2020
20/07/2020 À 13:50
Ballon d'Or
Ballon d'Or annulé, qui sont les grands perdants ?
20/07/2020 À 13:14