La campagne bat son plein. Le candidat à la présidence de la Fédération française de football Frédéric Thiriez a dénoncé jeudi un "cliché misogyne scandaleux" sur les Bleues après des propos de l'actuel patron de la FFF Noël Le Graët, également candidat, et a appelé le gouvernement à réagir.
Interrogé mercredi sur l'atmosphère pesante en équipe de France féminine, où la sélectionneuse Corinne Diacre est en conflit avec certaines joueuses, Le Graët a répondu que l'équipe n'avait "pas perdu un match" depuis le Mondial 2019. "Aucun match perdu, donc elles peuvent se tirer les cheveux, ça m'est égal", a-t-il dit sur le ton de la plaisanterie auprès des journalistes présents, dont Eurosport.
"Cet homme ne maîtrise plus son langage, il est vraiment indigne de représenter le football", a réagi Frédéric Thiriez auprès de l'AFP, qualifiant le dirigeant de 79 ans de "multi-récidiviste" et rappelant sa fameuse phrase controversée de septembre, lorsque Le Graët avait déclaré que le racisme dans le football "n'existe pas ou peu", s'attirant les foudres de SOS Racisme.
Football
Mbappé aux JO, Zidane et les Bleus, Aulas : Le Graët se confie
03/03/2021 À 13:59
"D'abord: 'il n'y a pas de racisme dans le football'. Ensuite, l'homophobie: 'Je trouve qu'on arrête trop les matches en cas de chants ou de cris homophobes et je donne instruction à mes arbitres de ne plus arrêter les matches en cas de manifestation homophobe'. Maintenant il s'en prend aux filles avec un cliché misogyne scandaleux", a énuméré M. Thiriez.

Frédéric Thiriez, candidat à la présidence de la FFF

Crédit: Getty Images

"Il a la trouille"

Concernant la déclaration de mercredi, M. Thiriez estime que la ministre en charge des Sports, Roxana Maracineanu, "devrait réagir", tout comme Marlène Schiappa (Citoyenneté) et Elisabeth Moreno (Egalité femmes-hommes).
Candidat à l'élection du 13 mars, comme l'entrepreneur et conseillers de clubs Michel Moulin, l'ancien président de la Ligue de football professionnel (LFP) s'offusque par ailleurs que M. Le Graët ait "refusé" sa proposition de débat.
"Les joueurs, les entraîneurs, les arbitres, les supporters mériteraient un débat public. Mais non, M. Le Graët le refuse un débat. Ça veut dire quoi ? Qu'il a la trouille et qu'il méprise les gens", a-t-il fustigé.
Liga
Koeman pris à partie après le clasico, le Barça condamne
IL Y A 7 HEURES
Ligue 1
"Sampaoli dit que l'OM progresse mais on n'a pas tout à fait la même lecture"
IL Y A 9 HEURES