C’est un "monument" du football allemand qui se retire des terrains. Jeune, mais pourtant si grand. Alors qu’il n’a pas encore entamé la trentaine, André Schürrle a pris la décision de ne pas poursuivre sa carrière professionnelle. Au cours d'un entretien accordé à Der Spiegel, le natif de Ludwigshafen s'est confié sur les motivations qui l'ont poussé à se retirer des terrains. Un choix qui intervient quelques jours après que le Borussia Dortmund a décidé de ne pas renouveler son contrat.

Bundesliga
Lewandowski "footballeur de l'année" en Allemagne
31/08/2020 À 10:00

Et de l’autre côté du Rhin, si cette annonce a fait l’effet d’une bombe, elle n’a, en réalité, presque rien de surprenant. Peu épargné par les blessures ces dernières saisons, en difficultés sur le pré, Schürrle a expliqué que l’idée de la retraite sportive lui trottait dans la tête depuis quelques temps déjà. "La décision a mûri en moi depuis longtemps.”

Surtout, l’international allemand (57 sélections, 22 buts) semble quelque peu lassé par l’évolution de la sphère footballistique ces dernières saisons. “Vous devez toujours jouer un rôle particulier pour survivre dans ce milieu, sinon vous perdez votre place et vous n’en obtiendrez pas une autre”, témoigne-t-il au quotidien allemand. Une conjoncture qui a fortement pesé sur sa décision.

Débuts flamboyants, crépuscule larmoyant

Révélé à Mayence au début des années 2010 sous les ordres d’un certain Thomas Tuchel, André Schürrle était l’un des joueurs les plus prometteurs de sa génération. Et cela s'est confirmé tout au long de sa carrière. Son talent, sa polyvalence et son sang-froid devant le but lui ont permis de connaître une belle carrière en club de Mayence à Dortmund, en passant bien sûr par le Bayer Leverkusen où son association avec Stefan Kiessling était redoutable, Chelsea ou encore Wolfsbourg.

Thomas Tuchel und Schürrle

Crédit: Eurosport

Deuxième joueur allemand le plus cher de l’histoire en termes de sommes dépensées, Schürrle a cependant connu une période délicate après le Mondial au Brésil. Le milieu de terrain a peiné à enchaîner les saisons pleines, à l'exception de sa deuxième à Wolfsbourg, en 2015-2016. Une saison pleine qui lui avait permis de disputer l'Euro 2016 en France, sa dernière grande compétition avec la Nationalmannschaft.

Ses passages au BvB, à Fulham et plus récemment au Spartak Moscou n'ont pas marqué les esprits, mais Schürrle n'en restait pas moins précieux aux yeux de ses coéquipiers.

Fer de lance de la sélection pendant sept ans

Néanmoins, c’est surtout avec le maillot de la sélection allemande qu’André Schürrle a fait parler de lui. Soldat de Joachim Löw dès ses premiers pas avec le maillot de la Mannschaft en 2010, André Schürrle a été un homme de base du groupe allemand pendant près de sept ans.

Double buteur lors du mythique Brésil-Allemagne (1-7), il est aussi et surtout, celui qui a délivré la passe décisive pour le but de Mario Götze en finale face à l’Argentine. Schürrle n'était pas le joueur allemand le plus reconnu de ces dernières saisons. Mais il était assurément l'un des plus importants.

Andre Schurrle devant Pablo Zabaleta lors de la finale Allemagne - Argentine du Mondial 2014.

Crédit: AFP

Bundesliga
Merkel durcit les restrictions et douche les espoirs des clubs
27/08/2020 À 10:59
Bundesliga
Meunier révèle qu'il avait signé à Dortmund avant le 8e face au PSG
06/08/2020 À 14:40