Ce n'était pas encore une grosse bourrasque. Mais une petite brise un brin désagréable. Pour la première fois de sa courte mais déjà scintillante carrière, Jadon Sancho a dû, à 20 ans, affronter ces derniers jours sa première période de remise en cause. Rien d’infamant donc mais des doutes, de la pression et même quelques interrogations ont accompagné son retour sur les terrains après la pause imposée par la pandémie de Covid-19. Une blessure à un mollet, trois matches débutés sur le banc et surtout une entrée en jeu catastrophique dans le choc de la saison face au Bayern Munich (0-1) ont égratigné l'image du joueur le plus prometteur de sa génération. Le génial Anglais traversait une période sombre.
"Quand Sancho arrive sur le terrain, j'ai l'impression qu'il n'a pas vraiment envie de jouer, alors que tous les joueurs veulent faire leurs preuves quand 205 pays du monde entier diffusent ce match en direct", le taclait Lothar Matthäus cette semaine à la télévision allemande. Les doutes entourant son avenir n'ont pas plaidé en sa faveur. Courtisé par toute l'Angleterre, désiré ardemment par le Real Madrid et tous les clubs ambitieux d'Europe, la nouvelle merveille avait-elle déjà la tête ailleurs ? Et si toute cette attention autour de sa jeune personne avait fini par lui faire tourner la tête ou pire, perdre les pédales ?
Bundesliga
Un nouveau maillot rétro somptueux et un site qui "crashe" pour le Borussia Dortmund
HIER À 15:34

20 buts, 20 passes décisives

Rassurez-vous, Sancho va bien. Très bien même. Ce dimanche, face à Paderborn, il a retrouvé ses galons de titulaire, planté un triplé et tranquillement remis les pendules à l'heure. S'il devait montrer sa force de caractère, voilà qui est fait. Quant aux doutes, dissipés aussi vite qu'ils étaient apparus. Sancho, qui occupe la tête de notre classement des plus gros espoirs du football mondial, compile déjà cette saison 20 buts et 20 passes décisives.
L'ancien pensionnaire de l'académie de Manchester City, qui a dévoilé ce dimanche un tee-shirt portant l'inscription "Justice for George", en hommage à l'Afro-américain, décédé après son arrestation lundi à Minneapolis, sait à peu près tout faire. Mais ce sont d'abord ses qualités de passeur qui ont fait grimper sa côte à des hauteurs rarement atteintes pour un joueur de son âge. Sans la crise du Covid-19, ses talents auraient pu se monnayer très chers et son indemnité de transfert aurait sans doute pu chatouiller celle d'une autre comète partie très jeune, Kylian Mbappé, contre 180 millions d'euros en 2017 à Paris.

Man United prêt à faire une folie malgré tout ?

Difficile d'imaginer telle folie dans le contexte actuel même si Manchester United tentera d'arracher le joyau. A 100 millions d'euros, Dortmund aura bien du mal à retenir un joueur arrivé contre 7 millions en 2017. Le modèle du Borussia repose sur ce système de plus-value et n'est pas du genre à retenir ses talents. A 20 ans, Sancho et ses deux dernières saisons à 35 buts et 38 passes décisives semblent déjà trop étincelant pour faire de vieux os dans la Ruhr. Bien sûr, il lui sera encore reproché de disparaître dans les grands matches. Comme face au Bayern Munich et même face au PSG cette année. Mais, en règle générale, avec Sancho, les doutes ont une durée de vie relativement limitée…

Jadon Sancho (BVB)

Crédit: Getty Images

Football
Dortmund et la L1 à l’honneur : le Top 10 des clubs qui misent sur les jeunes dans le "Big 5"
15/04/2021 À 12:57
Ligue des champions
City n'est plus maudit et rejoint Paris
14/04/2021 À 20:52