L’été a dû paraître long pour Mattéo Guendouzi. Très long. Ecarté de l'équipe première des Gunners en juin dernier notamment en raison d'un mauvais geste sur Neal Maupay et d’un comportement jugé inadmissible, l'international Espoirs pourrait retrouver sa place dans le groupe d’Arsenal dès samedi pour le Community Shield face à Liverpool (17h30), voire même une place de titulaire qu'il était parvenu à obtenir en première partie de saison l'année dernière.
C’était loin d’être gagné. La descente a été aussi rapide que l'ascension pour Guendouzi, à qui son club cherchait une porte de sortie ces dernières semaines. Mais Mikel Arteta semble avoir mis de l’eau dans son vin : "J’ai été très clair sur le fait que tout le monde part de zéro. Ce que vous avez fait il y a deux semaines ou deux ans n’a pas vraiment d’importance. C’est ce que vous pouvez apporter à l’équipe maintenant. (...) Je lui ai dit exactement cela. Qu'il fera partie de l'équipe et pour le moment, il est comme n'importe quel autre joueur de notre équipe. Il mérite d'être traité exactement de la même manière", justifiait-il en conférence de presse jeudi.

Formés à Paris mais révélés ailleurs : Guendouzi s'est mis à l'heure anglaise

Premier League
Fin d'une ère et petite révolution : Darwin change tout à Liverpool
15/06/2022 À 16:35

Forte tête

Une seconde chance bienvenue pour le numéro 6 - débarqué de Lorient avec seulement quatre matches de Ligue 1 dans les jambes la saison dernière. Il n’avait pas attendu bien longtemps avant de montrer l’étendue de son talent à la Premier League. Et semblait même prêt à s’imposer durablement dans le XI des Gunners. Malgré son jeune âge, Guendouzi aurait pu devenir l’un des piliers d’Arsenal. Mais il s’est également révélé être une forte tête.
Pourtant, tout se passait bien jusqu’à l’arrêt du football suite à la crise sanitaire liée au Covid-19. L’ancien Lorientais avait même été convoqué avec les Bleus par Didier Deschamps après le forfait de Paul Pogba en septembre dernier. L’arrivée d’Arteta, couplée au comportement du jeune talent, avait quelque peu compliqué les choses, au point que la situation était devenue tendue.
Surtout, Arteta avait suite au Restart qu’Arsenal pouvait très bien se passer du Titi parisien. Depuis qu’il a été écarté, les Gunners ont remporté six de leurs neuf derniers matches, dont la finale de la Cup face à Chelsea (2-1). Le chemin vers la rédemption est encore long pour Guendouzi, qui va devoir prouver à son coach qu’il mérite sa place sur le terrain. Il l’a fait une première fois, à lui de réitérer.

Matteo Guendouzi of Arsenal during the Premier League match between Arsenal FC and Cardiff City at Emirates Stadium on January 29, 2019 in London, United Kingdom.

Crédit: Getty Images

Premier League
Remplacer Mané par Nunez : Liverpool a-t-il perdu la tête ?
15/06/2022 À 13:18
Ligue des champions
Incidents au Stade de France : La RATP n'a pas conservé ses images, la SNCF si
10/06/2022 À 17:17