Getty Images

Copa Libertadores - La finale entre Boca et River reportée à dimanche à cause de la météo

La pluie reporte le Superclásico à dimanche

Le 10/11/2018 à 19:32Mis à jour Le 10/11/2018 à 23:45

COPA LIBERTADORES - Le choc n'aura pas lieu. A un peu plus d'une heure et demie du coup d'envoi de la finale entre Boca et River, la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL) a annoncé le report de la rencontre à cause des pluies diluviennes tombées samedi matin à Buenos Aires. La rencontre sera disputée dimanche à 16h00 heure locale, 20h00 heure française.

Il n'y aura pas de Superclásico samedi. Fortement menacé par les fortes chutes de pluie tombées samedi matin à Buenos Aires, la première finale de Copa Libertadores de l'histoire entre Boca Juniors et River Plate a finalement été reportée à dimanche.

Il est tombé 95 millimètres d'eau sur la pelouse de la "Bombonera"

La Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL), organisatrice de la Copa Libertadores, a annoncé l'information aux dirigeants de Boca Juniors peu après 15h00 heure locale, samedi, après décision du corps arbitral. C'est l'arbitre chlien Roberto Tobar qui a jugé la pelouse de l'Estadio Alberto José Armando, "La Bombonera", impraticable à la tenue d'une rencontre sportive.

Daniel Angelici, le président du CABJ, a ensuite informé la presse du report sous les coups de 15h20 (19h20 heure française). Entre les menaces de report et le report, il s'est écoulé plusieurs heures. En chemin en direction du stade, l'équipe de Boca Juniors a d'ailleurs rebroussé chemin en direction de l'hôtel où elle était en mise au vert.

Particulièrement touché le stade de Boca Juniors a complètement pris l'eau. Inondée au niveau de la pelouse, mais aussi dans ses travées, la "Bombonera" de Boca est devenue au fil des heures un lieu impraticable tant pour les spectateurs, que les joueurs. Malgré les opérations de drainage effectuées par les équipes techniques, le report du match était devenu la solution la plus logique. "Il est tombé 95 millimètres d'eau sur la pelouse. C'est plus qu'il n'est tombé cette année, soit 90 millimètres", a expliqué Christian Gribuado, le secrétaire général de Boca Juniors à la radio locale Red.

La pelouse de la "Bombonera"
0
0