Après plus de trois mois et demi d’interruption, le football a repris ses droits en Italie. Et les vieilles habitudes n’ont pas changé : la Juventus a tiré son épingle du jeu, sans forcément convaincre. A la faveur du nul (1-1) obtenu à San Siro lors du match aller, un simple (0-0) a suffi aux Bianconeri face à l’AC Milan pour valider leur billet en finale de la Coupe d’Italie. Pas plus inspirés, les Milanais n'ont pas réussi à constituer une vraie menace lors de ce match insipide.

Serie A
Éternel et inoxydable : Zlatan, taille patron
21/09/2020 À 21:31

Rapidement réduits à 10 après l’expulsion d'Ante Rebic (17e), les troupes de Stefano Pioli ont traîné leur handicap comme un boulet pendant toute la soirée. La soirée a également été difficile pour Cristiano Ronaldo. Maladroit, et auteur d'un penalty raté (16e), le Portugais a réalisé l'une de ses pires prestations avec la Juve. Les Turinois connaîtront leur adversaire samedi soir après le duel ente le Napoli et l’Inter (1-0 à l’aller). La finale se jouera mercredi prochain au Stadio Olimpico à Rome.

Ronaldo s'est manqué, retour mitigé pour Rabiot

Les hommes de Maurizio Sarri ont rapidement pris le contrôle du match et étouffé leurs adversaires, assiégés dans leur propre moitié de terrain. Une domination qui a abouti à un penalty après une main milanaise dans la surface. Cristiano Ronaldo s’est alors élancé pour le transformer mais le Portugais a vu sa frappe s'écraser sur le montant droit de Gianluigi Donnarummma (16e). A peine une minute plus tard, Rebic a été expulsé pour un pied haut au niveau du visage de Leonardo Bonucci (17e). Réduits à 10, les espoirs milanais se sont rapidement envolés. Alors qu’ils avaient tiré 21 fois au but (pour 11 tirs cadrés) lors du match aller, les Rossoneri n’ont cette fois-ci tiré que 6 fois au but sans cadrer la moindre fois.

Bien qu’en supériorité numérique, les Turinois ont pourtant semblé baisser de pied laissant le champ libre à plusieurs incursions milanaises dont 5 de leurs 6 tentatives ont eu lieu après la pause. Mais Gianluigi Buffon aura passé une soirée bien tranquille, sans un seul arrêt à faire, et jamais la Juventus n’aura été véritablement inquiétée, gérant parfaitement la fin de rencontre, accélérant même pour tenter, sans succès face à un Donnarumma qui a multiplié les parades, de tuer tout suspense.

Entré peu après l’heure de jeu à la place de Blaise Matuidi, Adrien Rabiot a été à l’image de son équipe, en retard à l’allumage plus de trois mois après son dernier match sous les couleurs de la Juve. Peu inspiré dans cette Juve sur le reculoir, le Français ne s'est pas montré à son avantage sur le terrain. Alors que les rumeurs d'un départ cet été se sont multipliées ces dernières semaines, le Français va être attendu au tournant d'ici la fin de la saison.

Serie A
Débuts réussis pour la Juve de Pirlo
20/09/2020 À 20:38
Serie A
"Un champion, ça ne fonctionne qu'avec des champions" : Pirlo, le pari alléchant de la Juve
19/09/2020 À 22:28