Getty Images

Mané envoie le Sénégal en quarts

Mané envoie le Sénégal en quarts

Le 05/07/2019 à 22:52Mis à jour Le 05/07/2019 à 23:32

CAN 2019 - Le Sénégal a tenu son rang. Les Sénégalais se sont qualifiés pour les quarts de finale grâce à leur victoire face à l'Ouganda (1-0) avec un but de Sadio Mané, qui a aussi manqué un penalty. Les Lions de la Teranga affronteront le Bénin, vainqueur du Maroc.

Que ce fut compliqué pour le Sénégal. Comme depuis le début de leur aventure égyptienne, les Lions de la Teranga ont une nouvelle fois eu toutes les peines du monde à concrétiser leurs occasions, à l'image d'un penalty manqué pour se mettre à l'abri à l'heure de jeu. Parmi les grands favoris à la victoire finale, les Sénégalais ont été bousculés toute la rencontre par une vaillante équipe de l'Ouganda et ont dû s'en remettre à un but de Sadio Mané pour se qualifier en quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Les hommes d'Aliou Cissé y rencontreront le Bénin, tombeur surprise du Maroc quelques heures plus tôt.

"On savait que ce serait un combat". Épuisé au micro de Bein Sport après 90 minutes exténuantes, Idrissa Gueye paraissait soulagé de s'être sorti de ce match-piège face à l'Ouganda. Pourtant, sur le papier, il n'y avait pas photo. Dès le coup d'envoi, les Sénégalais ont tenté de faire respecter la logique en prenant la modeste 80e nation mondiale à la gorge. D'abord en recherchant ses bolides sur les ailes. Un coup à droite vers Ismaïla Sarr, un autre à gauche vers Sadio Mané. Les deux Lions ont fait subir un calvaire à la défense ougandaise, complètement prise de vitesse. Frustrés, les joueurs de Sébastien Desabre ont tenté de palier leur manque de technique par un engagement physique, souvent bien trop prononcé. C'est ainsi qu'Onyango et Okwi se sont retrouvés sous la menace d'une expulsion dès la 8e minute de jeu.

Mané croque d'entrée

Et ce qui devait arriver arriva. A la suite d'une récupération très haute de Saivet, M'Baye Niang lançait Sadio Mané dans la surface d'une merveille de passe en profondeur. L'attaquant de Liverpool n'avait plus qu'à réaliser ce pourquoi il est si important dans le système des Reds : remporter son face à face avec Onyango d'un tir croisé parfait qui terminait sa course dans le petit filet. Et prendre par la même occasion la tête du classement des buteurs de la CAN avec une troisième réalisation en autant de rencontres.

Alors qu'on les croyait lancés pour dérouler et écraser leurs adversaires du jour, les Sénégalais ont constamment buté sur la défense des Cranes, qui retrouvaient la phase finale pour la première fois depuis 1978. Pire encore, les coéquipiers de M'Baye Niang ont été dominés presque tout le reste de la rencontre. Très en jambes depuis le début de la compétition, c'est Emmanuel Okwi qui a commencé à sonner la révolte. D'abord sur une demi-volée à plus de 20 mètres (24e) puis sur une tête à bout portant (30e) obligeant Gomis à se détendre de tout son long, avant que Miya et Kateregga ne voient leurs coups francs frôler la lucarne (41e, 79e). Les Lions étaient prévenus, l'Ouganda ne se laisserait pas croquer si facilement.

Mais disciplinés en défense, à l'image d'un Kalidou Koulibaly quasiment infranchissable, les Sénégalais n'ont finalement pas encaissé de but pour enchaîner un troisième clean sheet en quatre rencontres. De quoi compenser un manque de confiance offensif, une nouvelle fois caractérisé par un penalty manqué de Sadio Mané (61e), son deuxième depuis le début de la compétition. Quoi qu'il en soit, ce sont bien eux qui continuent leur chemin vers le premier trophée international de leur histoire. Prochaine étape, les quarts de finale et le Bénin.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0