Football
Coupe de France

Le PSG a retenu la leçon

Partager avec
Copier
Partager cet article

FOOTBALL - 2011/2012 - Dijon-PSG - Nene

Crédit: AFP

ParEurosport
15/02/2012 à 19:46 | Mis à jour 15/02/2012 à 20:39

Le PSG a validé son billet pour les quarts de finale de la Coupe de France en s'imposant à Dijon (0-1), qui l'avait sorti en Coupe de la Ligue. Nene a inscrit le but vainqueur en première période pour des Parisiens qui peuvent préparer sereinement le choc face à Montpellier dimanche en Ligue 1.

La dernière fois que le Paris Saint-Germain avait pointé le bout de son nez à Gaston-Gérard, il en était reparti allégé d'un objectif et d'une compétition. Mercredi, le club de la capitale, passé sous la coupe de Carlo Ancelotti, n'a cette fois rien laissé en Bourgogne. Les joueurs de la capitale - sans Sirigu, Sissoko (au repos), et avec Sakho, Thiago Motta, Maxwell et Gameiro sur le banc - se sont imposés face à Dijon (0-1) lors d'un huitième de finale de Coupe de France finalement tranquille. D'autant plus calme que le DFCO a facilité la tâche du PSG en lui offrant le seul but du match. Signé Nene.

Si le Brésilien a eu le mérite de trouver la faille dans un angle extrêmement fermé, il a profité d'une énorme bourde du portier bourguignon, Baba Tchagouni, qui a complètement manqué son contrôle au moment de dégager. Nene et son pied gauche ne se sont pas fait prier (0-1, 15e). Au cœur d'une première période globalement maîtrisée par un PSG remanié, le club de la capitale aurait pu doubler la mise par Hoarau, si ce dernier avait été en mesure de reprendre un service de Menez (33e) ou si Nene s'était montré plus précis sur une frappe du gauche, qui est passée juste à côté du but dijonnais (34e).

Coupe de France

Marseille fait le travail

15/02/2012 À 17:49

Et Dijon dans tout cela ? Sans Corgnet, le promu s'est défendu mais n'a jamais été véritablement en mesure de mettre Douchez en difficulté, Ceara et compagnie. Sinon en toute fin de match où les joueurs de Patrice Carteron ont poussé. Mais Jovial a eu le malheur de tomber sur Douchez (70e), Baradji, lui, n'a pu trouver le cadre (91e) ni modifier le visage et l'épilogue d'une rencontre qui aura permis à Paris, éliminé par le DFCO en Coupe de la Ligue, de prendre sa revanche et d'atteindre le top 8 d'une Coupe de France qui lui réussit toujours aussi bien.

Coupe de France

Finale féminine : Lyon aussi

13/05/2012 À 16:59
Dans le même sujet
FootballCoupe de France
Partager avec
Copier
Partager cet article