AFP

Coupe de France : Les Girondins de Bordeaux peuvent remercier Cheick Diabaté

Bordeaux peut remercier Diabaté
Par Eurosport

Le 14/05/2013 à 23:38Mis à jour Le 15/05/2013 à 10:47

Décrié pour sa maladresse chronique, Cheick Diabaté a souvent été le sauveur de Bordeaux cette saison. Comme face à Troyes (1-2) ce mardi.

Mine de rien, Cheick Diabaté est en train de faire sa place à Bordeaux. Il n’était pas forcément celui sur lequel Francis Gillot misait en premier pour remplacer Yoan Gouffran, parti fin janvier à Newcastle. Mais discrètement, depuis son retour de la CAN, l’attaquant malien a prouvé à son coach sa valeur. Et ses chiffres plaident pour lui. N’en déplaise à ses détracteurs qui lui reprochent souvent son manque de technique et sa maladresse chronique. La demi-finale de Coupe de France remportée à Troyes (1-2) en a été la parfaite illustration.

Aligné d’entrée en pointe par son coach, le buteur de 25 ans s’est rapidement mis en évidence. Très généreux dans ses efforts, il s’est souvent montré disponible. Permettant ainsi à ses partenaires de le solliciter à plusieurs reprises. Même si, dans un premier temps, il a pêché dans la finition. Ses tirs, du pied ou de la tête, n’ont pas toujours été bien exécutés. Trop mous ou imprécis. De quoi agacer les supporters bordelais qui le lui ont vertement reproché sur Twitter.

Le meilleur buteur bordelais

Seulement, en 80 minutes passées sur la pelouse, l’homme a, au final, rempli sa mission. Pas affecté par ses échecs précédents, il a d’abord offert l’égalisation aux siens d’une superbe reprise du plat du pied suite à un centre venu de la droite (1-1, 41e). Puis il a été l’origine du deuxième but bordelais. Il a hérité d’un long ballon dans la surface qu’il a su conserver malgré Jarjat. Obligeant l’intervention de Bréchet qui a marqué contre son camp (1-2, 63e).

A cette occasion, Diabaté a inscrit son quatorzième but de la saison, son huitième lors des coupes. Un total plus qu’honorable en seulement 31 matches disputés toutes compétitions confondues sous le maillot girondin. De quoi faire de lui le meilleur buteur de l’équipe. En marquant à six reprises lors de ses six dernières rencontres, il montre à ses partenaires que la confiance est là. Important à environ quinze jours de sa dernière grosse échéance de la saison. La finale de la Coupe de France, le 31 mai prochain, contre Evian au Stade de France.

0
0