Châteaubriant (N2) - Montpellier (L1) : 0-1

Un coup de patte de Mollet a suffi pour qualifier Montpellier. Auteur du seul but de la rencontre d’un somptueux coup franc à l’heure de jeu, Florent Mollet a évité à la formation de Michel Der Zakarian une belle humiliation. Longtemps gênés par la fougue des Voltigeurs de Châteaubriant, les Montpelliérains ont tenu le ballon tout le match, sans jamais réussir à faire sauter le verrou des pensionnaires de National 2 dans le jeu, qui ont passé 90 minutes à défendre les uns pour les autres.
Coupe de France
Canet y a cru mais Montpellier a eu le dernier mot
20/04/2021 À 20:51
Les protégés de "Papy" Leye ont même failli créer l’exploit, mais Ngassa Wandji n’a pas réussi à tromper Bertaud juste après le coup d’envoi (2e) tandis que Fayolle a vu son tir flirter avec la lucarne (32e). Une belle épopée, tout de même, pour Châteaubriant, qui a seulement manqué d’expérience face à une équipe de Montpellier qui retrouvera les quarts de finale pour la première fois depuis 2012.

Un coup franc de Mollet et Montpellier élimine les Voltigeurs de Châteaubriant

Canet-en-Roussilon (N2) - Boulogne (N) : 1-0

La belle histoire continue. Certes, cette fois, ce n’était pas l’OM en face. Mais quelle que soit la grandeur de l’adversaire, Canet-en-Roussillon, réussit à passer ses tours lors de cette édition de la Coupe de France. La formation de Farid Fouzari, portée par son gardien Maxime Ferry, auteur d’un match très solide, a une nouvelle fois battu un plus grand que lui : Boulogne-sur-Mer, pensionnaire de National 1.
Et les intentions des tombeurs de l’OM étaient claires : laisser le ballon à leurs adversaires pour se projeter à toute vitesse. Pari réussi, à la suite d’une belle demi-volée du droit de Yohan Bai juste avant la pause (42e), qui avait déjà crucifié Marseille lors du tour précédent. Le Canet, qui a fait le dos rond toute la seconde période, a même été sauvé par sa transversale en fin de match (82e). La suite reste à écrire, en quarts de finale…

Canet-en-Roussillon poursuit sa belle route : après l'OM, Boulogne-sur-Mer tombe à son tour

Saumur (N2) - Toulouse (L2) : 1-2

Toulouse a eu du mal, mais Toulouse a assuré l’essentiel. Pourtant, les hommes de Patrice Garande ont bien été aidés par Touzet, coupable d’une main dans sa surface à la retombée d’un corner venant de la droite (19e). Et Spierings n’a pas fait de sentiment au moment de transformer son penalty, d’un puissant tir du droit (1-0, 19e). Malgré ce fait de jeu, le petit poucet de ces huitièmes de finale n’a pas abdiqué, bien au contraire.
Profitant d’une mauvaise relance de Bloch, Bayo, lancé sur l’aile gauche, a trouvé son capitaine, Bouhoutt, remettant Saumur à hauteur à la demi-heure de jeu (1-1, 32e). Galvanisés par l’égalisation, les pensionnaires de National 3 ont même eu l’occasion de créer l’exploit, mais Bayo a vu sa frappe frôler la transversale (50e), Bouhoutt a manqué le doublé d’un rien (58e) et Touzet sa puissante reprise de volée (64e).
C’en était trop pour Toulouse, qui n’a pas manqué de faire respecter son rang grâce à Bangré, reprenant un centre de Bayo du pied droit pour qualifier les dauphins de Ligue 2 en quarts de finale de la Coupe de France.

Dernier club de L2 encore en lice, Toulouse écarte Saumur et poursuit son chemin

Coupe de France
L'exploit pour Canet, la dépression pour l'OM
07/03/2021 À 21:50
Coupe de France
"Je suis sûr que Sampaoli pense la même chose que moi" : l'OM, tout sur la Coupe
06/03/2021 À 13:37