Le constat est simple : Monaco est la meilleure équipe de France en 2021. Avec treize victoires, deux nuls et une seule défaite à Strasbourg (1-0), la forme actuelle est celle d'une équipe capable de décrocher le titre de champion de France, et même la Coupe de France. Niko Kovac sait que cette série de résultats positifs peut s'interrompre au moindre petit grain de sable. Le technicien allemand entend donc tout faire pour que la mécanique continue de tourner, sans entrave.

Remake, invincibilité lyonnaise : ce qu'il faut savoir sur les 7 affiches de Coupe de France

"La Coupe de France ne change pas la dynamique, explique-t-il. On veut gagner tous les matches. Gagner reste la meilleure sensation en football. Certains vont penser qu'on va s'imposer facilement après notre victoire contre cette même équipe de Metz, samedi (4-0). Ce ne sera pas la cas. Samedi, ça n'a pas été simple, mardi non plus. Même si on change un peu l'équipe de départ..." Lors de ses neuf derniers matches, l'ASM a réalisé sept "clean sheet". En Coupe, à Grenoble (1-0) et Nice (2-0), l'équipe est restée invaincue. Samedi, elle a même enchaîné un quatrième match consécutif sans prendre de but.
Ligue des champions
L'Olympiakos et Valbuena assurent, le Celtic prend la porte
28/07/2021 À 21:54
Kovac apprécie. "Même à 2-0 ou 3-0, j'attends toujours qu'on reste très concentré, explique-t-il. Je veux tenir une pression élevée sur chacun pour y arriver." "On prenait trop de buts en début de saison, ajoute-t-il. Ne pas prendre de but permet de gagner plus facilement. Et le feeling général de l'équipe est meilleur."

Niko Kovac

Crédit: Getty Images

Un effectif ambitieux

Chez les jeunes Monégasques, seul Youssouf Fofana a déjà gagné un trophée national. C'était la Coupe de la Ligue avec Strasbourg. Les autres ont donc les crocs. Et le disent. "On veut gagner, aller le plus loin possible", synthétise Eliot Matazo, 19 ans. Pour cela, le collectif demeure très ambitieux et concentré sur ce qu'impose le staff technique. "J'aime la façon dont ils travaillent actuellement, glisse ainsi Kovac. Les jeunes voient ce qu'il faut mettre en place pour progresser."
Et l'entraîneur de répéter à ses joueurs que tout ce qu'ils font actuellement leur servira tout au long de leur carrière. "Je dit toujours aux jeunes : il faut travailler fort parce que lorsque la possibilité de jouer se présente il faut savoir la saisir, explique le coach monégasque. Dans le cas contraire, c'est beaucoup plus compliqué. Certains, comme Matazo, l'ont fait." En Allemagne, Kovac a disputé trois finales consécutives de coupe nationale. Il en a remporté une avec Francfort, puis fait le doublé Coupe-Championnat avec le Bayern Munich. Durant sa carrière d'entraîneur outre-Rhin, il n'a d'ailleurs perdu qu'un seul match de coupe sur une vingtaine.

Kovac aime la Coupe

"C'était avec Francfort en finale contre le Borussia Dortmund, sinon, je n'ai jamais perdu", sourit le Croate qui reconnaît : "En Allemagne, mes statistiques sont très bonnes". Pourtant, il n'a pas de secret. "On doit faire attention à tout, souligne-t-il. C'est un match à élimination directe. On prépare donc les penalties. Lors de ma première saison à Francfort, on est passé trois fois à la suite de cet exercice, par exemple. Mais globalement, mon discours reste le même."
Et lorsqu'on lui précise que Monaco n'a plus remporté la Coupe de France depuis 30 ans, il rétorque: "C'est un bon chiffre! C'était le cas aussi pour Francfort lorsqu'on l'a gagnée contre le Bayern!"
Tokyo 2020 (F)
Conflit en vue : Nice et Monaco refusent que Gouiri et Badiashile participent aux Jeux
25/06/2021 À 15:15
Ligue Europa
Pourquoi Monaco et la Ligue 1 poussent derrière Manchester United
25/05/2021 À 21:56