Remonté contre le manque de souplesse de la Fédération Française, Bordeaux, qui compte 21 cas positifs au Covid-19 sur 30 joueurs, devrait bien aligner une équipe, surement rajeunie, dimanche à Brest en Coupe de France. Sera-t-elle composée majoritairement de professionnels ? Ressemblera-t-elle à une "équipe de fortune" avec des joueurs de la réserve, des U19 ? Pour l'heure, personne ne sait ce que décideront les Girondins.
Alors que le club au scapulaire, via un communiqué jeudi de son président Gérard Lopez, souhaitait, sans le demander réellement, un report de son match à Brest malgré l'intransigeance de la FFF, organisatrice de l'épreuve, cette dernière a ouvert une brèche en milieu de journée en assouplissant exceptionnellement son règlement. Jusqu'à jeudi, tout club engagé en Coupe de France devait présenter au moins sept joueurs ayant participé à l'une des deux dernières rencontres officielles. "Bordeaux était à la limite, un seul joueur ou un gardien, ce qui revient au même pour nous, peut nous faire basculer", confiait même vendredi peu avant midi le médecin des Girondins Thierry Delmeule.
Coupe de France
8-0 : comment le PSG a écrasé Yzeure en finale
15/05/2022 À 18:26
Ils ont peur qu'on ait encore des joueurs positifs
La suppression de cette "règle des 7 joueurs" change évidemment la donne car Bordeaux ne disposait plus que d'un défenseur et six attaquants valides. "Cela nous oblige à jouer", a ironisé le Dr. Delmeule à l'annonce de ce changement de règle. "Ils ont peur qu'on ait encore des joueurs positifs", a embrayé l'entraîneur Vladimir Petkovic, et que Bordeaux déclare de fait forfait. Comme il l'avait prévu, le technicien va puiser dans les réserves du club pour former son groupe. "Sur un plan médical, s'ils sont aptes à jouer en National 3, ils le sont aussi pour jouer avec nous", a précisé le médecin bordelais.
"Du point de vue sportif, je ne vois pas de risque à faire jouer les jeunes", a assuré Petkovic qui, depuis la reprise de l'entraînement le 29 décembre, organise les séances avec des groupes de joueurs séparés pour éviter tout risque supplémentaire. "On va aller à Brest avec l'envie de gagner, pas que pour participer à un spectacle. Je vais essayer de faire un (groupe) mixte pour mettre toutes les chances de notre côté, a poursuivi Petkovic. En pareil cas, la première chose à faire est de se concentrer sur nous, de bien travailler ensemble. On a été plutôt fort à se sortir des difficultés jusqu'à maintenant, il faut s'entraider les uns les autres, faire bloc. Pour le moment l'autre équipe (Brest) est favorite, ce qui donne l'opportunité de créer une grosse surprise."
Coupe de France
"On pouvait crever et finir en L2" : Nantes, quelle histoire…
07/05/2022 À 22:51
Coupe de France
Une coupe, pour un bonheur absolu : La remise du trophée aux Nantais
07/05/2022 À 22:24