Imago

Bordeaux tient son rang

Bordeaux tient son rang
Par Eurosport

Le 17/01/2007 à 07:05Mis à jour

Tenaces, les Rémois ont cru pouvoir accrocher un troisième club de Ligue 1 à leur palmarès. Mais les Girondins de Bordeaux ont fait parler l'expérience pour faire respecter la hiérarchie (2-1). Malgré quelques frayeurs en fin de match, ils retrouveront Ly

REIMS - BORDEAUX : 1-2
Buts : Jemmali (87e, csc) pour Reims - Marange (58e) et Darcheville (75e, sp) pour Bordeaux

Dernier survivant de Ligue 2 de la compétition, Reims avait une réputation à défendre, celle de chasseur de tête. Après Monaco et Rennes, c'est le vice-champion de France qui se présentait devant les Champenois. Favori logique de la rencontre, Bordeaux n'en mène pourtant pas large lorsqu'il pénètre sur la pelouse du stade Auguste-Delaune, toujours en travaux mais plein comme un oeuf. Il n'est guère plus rassuré 45 minutes plus tard lorsqu'il rentre aux vestiaires toujours dos à dos avec ses hôtes.

Bien que malmenés, les Champenois n'ont que rarement eu l'occasion de nourrir un quelconque complexe d'infériorité vis-à-vis des Girondins. Bien sûr, dès que les hommes de Ricardo se sont décidés à mettre un peu plus de vitesse dans leur jeu, la défense rémoise a souffert. Mais avec un peu plus de réalisme, les hommes de Thierry Froger auraient pu créer une nouvelle surprise face à des Girondins qui ont parfaitement fait parler leur expérience et leur métier.

Reims y croit, Bordeaux concrétise

Malgré une équipe résolument tournée vers l'offensive avec un trio Wendel-Micoud-Darcheville soutenant Chamakh seul en pointe, les Girondins n'ont véritablement fait trembler Liébus qu'une fois la première demi-heure passée, sur une frappe à ras de terre de l'ancien Brêmois détournée du bout des gants par le portier champenois (30e). Certes dominateurs, les hommes de Ricardo peuvent remercier Ulrich Ramé de sauver la maison girondine juste avant la mi-temps sur une frappe des 25 mètres de Tiéné que le portier bordelais détourne du bout des gants en corner (37e). Poussés par un public totalement acquis à sa cause, les Rémois croient en leurs chances mais les Bordelais les fauchent en plein vol. Juste avant l'heure de jeu, Marange tente une frappe à ras de terre a priori sans problème pour Liébus, sur la trajectoire. Mais le portier rémois se rate et laisse passer le ballon sous ses bras (0-1, 58e).

Rien ne suffira pourtant à annihiler l'envie champenoise. Pas même ce second but bordelais marqué sur un penalty par Jean-Luc Darcheville (0-2, 75e). Ni la pression girondine qui s'intensifie dans les minutes suivantes. Sans rien lâcher jusqu'au coup de sifflet final, les hommes de Thierry Froger croient même retrouver leur bonne étoile lorsque David Jemmali trompe son propre gardien en détournant un centre dans les buts de Ramé (1-2, 87e) et que Franck Jurietti se fait expulser pour un tacle sévère sur Ielsch (90e). Mais les locaux ne réussiront pas la passe de trois... La nouvelle génération rémoise espérait renouer avec son glorieux passé en ouvrant à ses supporters les portes du Stade de France, elle a trouvé sur son chemin des Girondins de Bordeaux sérieux et efficaces et qui joueront pour la quatrième fois de leur histoire, une finale de la Coupe de la Ligue.

LA DECLA : Ricardo (entraîneur de Bordeaux)

"Ca a été un match difficile. On a maîtrisé Reims pendant 80 minutes, j'ai eu peur à la fin, après l'exclusion de Franck (Jurietti). Mais je pense qu'on mérite d'aller en finale. Cette bonne équipe de Reims est tombée sur un bon Bordeaux, on a bien préparé ce match à la différence du match contre Lorient (1-1 en L1). Ce n'était pas un coup de dé".

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313