Auckland City, champion d'Océanie, contre le Kashiwa Reysol, titré au Japon. Tel sera, jeudi, le match d’ouverture du Mondial des clubs, dernier rendez-vous international de l’année, qui s’attend à vivre la semaine prochaine une explication au sommet entre le FC Barcelone et Santos. En tant que pays organisateur de la compétition, le Japon a eu le droit de placer son champion national aux côtés des grands clubs de tous les continents. Celui-ci aura l’honneur de lancer la compétition au stade Toyota de Nagoya ce jeudi.
Le but de chaque équipe engagée sera de se mesurer in fine au Santos de Neymar ou au grand Barça. Les Blaugrana auront l'occasion d'écrire une seconde fois leur nom au palmarès de la compétition. Ce qu'aucune formation n'a pour l'instant réussi depuis sa création en 2000. Pour ce faire, les Catalans auront deux rencontres à gagner dans leur troisième participation. Les joueurs de Pep Guardiola ne rentreront qu'en demi-finale. Comme les Brésiliens de Santos, vainqueur de la Copa Libertadores. Emmenés par leurs jeunes prodiges Ganso et Neymar, les Sud-Américains disputeront leur demie jeudi 14 décembre prochain. La veille de celle du Barça.
L'entrée en lice de Santos et du Barça : jeudi et vendredi
Liga
Barcelone relève la tête
29/11/2011 À 19:45
Parmi les adversaires probables des deux favoris, l'Espérance Sportive de Tunis et le champion d'Asie en titre, Al-Sadd, s'affronteront en quarts dimanche. Les Qataris pourront compter sur un arsenal venu d'Afrique à l'image du Sénégalais Mamadou Niang, de l'Ivoirien Kader Keita ou de l’Algérien Nadir Belhadj. Les Tunisiens, champions d'Afrique avec leur équipe à la moyenne d'âge de 24 ans, tenteront, eux, de marcher dans les pas du Tout Puissant Mazembe (Congo) qui avait, l'an dernier, été la première formation ni d'Europe, ni d'Amérique du sud, à se hisser en finale de la compétition. En quart de finales, ces deux là auront à leurs côtés les joueurs de Monterrey, vainqueurs de la CONCACAF. Les Mexicains disputeront leur rencontre contre le vainqueur du match de barrage.
L'entée en lice du Barça, elle, ne se fera que la semaine prochaine. D'ici là, les Villa, Xavi, et autres Iniesta ont un Clasico à disputer. Après ce rendez-vous majeur en Liga, ceux-là verront ce Mondial comme du bonus. Sans pour autant dévaloriser cet autre rendez-vous. "C'est une compétition importante pour nous, ne serait-ce que pour le grand souvenir qu'on garde de notre dernière participation, a déclaré Messi sur le site de la FIFA. On a très envie de revivre les mêmes sensations et de pouvoir célébrer une nouvelle victoire." Le meneur de jeu catalan et Ballon d'Or 2010 conclue : "C'est beau de jouer une Coupe du Monde des Clubs, on le sait. [...] On ne peut donc pas se permettre de se relâcher."
Ligue des champions
Al-Sadd sacré
05/11/2011 À 19:03
Coupe du monde des clubs
Neymar a encore du chemin
18/12/2011 À 14:36