Pour André-Pierre Gignac, ce sera le Bayern Munich en finale de la Coupe du monde des clubs. Sans surprise, et fort logiquement au terme d’un match qu’ils ont dominé de bout en bout, le vainqueur de la dernière C1 s’est imposé face à Al Ahly (2-0). Un succès court, obtenu grâce à un doublé de Robert Lewandowski, qui va désormais tenter de décrocher un deuxième titre pour le Bayern dans cette compétition, après 2013, jeudi.
Le film du match

Un doublé Lewandowski et voilà le Bayern en finale

Bundesliga
En patron, le Bayern se rapproche du titre
IL Y A 7 HEURES
Benjamin Pavard, Kingsley Coman, Corentin Tolisso et Lucas Hernandez semblent bien partis pour décrocher, avec leurs partenaires, un nouveau trophée, quelques mois après le quadruplé coupe-championnat-Ligue des champions-supercoupe d’Europe déjà obtenu avec Munich. Ce lundi, alors que les deux premiers cités étaient titulaires et que le troisième est entré en jeu, les Français du plus titré des clubs allemands ont aisément dominé Al Ahly, vainqueur de la dernière Ligue des champions africaine, pour se qualifier en finale de la Coupe du monde des clubs.

29 buts désormais pour Lewandowski cette saison

Le début de match tonitruant de la formation bavaroise, avec toutes ses stars sur la pelouse, laissait peu de doutes quant à l’issue du match. Malgré un retard de plusieurs heures accusé à leur arrivée au Qatar, des conditions climatiques radicalement différentes de ce qu’ils vivent actuellement en Europe, les coéquipiers de Manuel Neuer ont mis la gomme et rapidement étouffé leurs adversaires. Après une multitude d’occasions ratées (4e, 8e, 16e), c’est le serial buteur polonais Lewandowski qui a débloqué la situation, parfaitement décalé par Serge Gnabry dans la surface (0-1, 17e).
https://i.eurosport.com/2021/02/08/2988516.jpg
L’équipe de Pitsu Mosimane, toutefois, n’a pas démérité, et alors que l’incapacité du Bayern à tuer le match en première période (24e, 27e, 29e, 40e), a préservé le suspense, les Egyptiens sont bien revenus dans le deuxième acte, bousculant plus un champion d’Europe jusque-là souverain. Sans toutefois parvenir à inquiéter Neuer, qui n’aura subi que 3 tirs cadrés dans cette rencontre. Plus solidaires en défense et plus concentrés, les coéquipiers de Mohamed Elshenawy ont aussi donné moins d’opportunités aux Allemands.
Qui ont tout de même fini par faire la différence grâce à leur banc. Lancé par Eric-Maxim Choupo-Moting, c’est Leroy Sané qui a finalement permis à Lewandowski de doubler la mise en toute fin de partie d’une tête facile dans le but vide (0-2, 86e). Le 29e but en 27 matches, toutes compétitions confondues, de la plus fine gâchette du Vieux Continent. Qui compte bien récidiver, dès jeudi (19h), face aux Tigres de Monterrey, où un autre attaquant qui empile les buts, bien connu du championnat de France, sévit.
Ligue des champions
Il y avait eu le Real, il y aura le Bayern : Gueye, "la machine" est relancée
14/04/2021 À 22:03
Ligue des champions
L'héritier Neymar est-il enfin prêt à être sacré ?
14/04/2021 À 10:06