Le Brésil croit en Luiz Felipe Scolari. Revenu à la tête de la sélection il y a un an et demi, le sélectionneur brésilien a reçu un vote de confiance de la population, si l’on en croit le baromètre du quotidien de Sao Paulo, Folha. Selon les résultats publiés dimanche, 68% des sondés jugent qu’il est un excellent technicien, 14% qu’il est un entraineur de niveau correct et seulement 2% qu’il est mauvais (16% ne se prononcent pas).
Le sondage
Depuis la création de ce sondage avant la Coupe du monde 2002, c’est la première fois que le patron des Auriverde jouit d’un crédit aussi fort. Scolari 2014 est donc jugé plus favorablement que Scolari 2002. A l’époque, ils n’étaient que 51% à considérer qu’il était un entraîneur de très haut niveau. Avec ses 68%, Felipao se place également au-dessus de Carlos Alberto Parreira en 2006 (62%) et Dunga (seulement 49% en 2010 avant le Mondial en Afrique du Sud).
Coupe du monde
Dès la semaine prochaine, le Brésil aura intérêt à faire mieux...
06/06/2014 À 21:02
Optimisme raisonnable des Brésiliens
Paradoxalement, ce crédit, Scolari le puise probablement au moins en partie dans le fait qu’il a mené la Seleçao à son cinquième et dernier titre planétaire il y a 12 ans. Avant de se rendre en Asie, il était jugé plus prudemment. Si l’on entre dans les détails, l’indice de satisfaction vis-à-vis de Scolari est beaucoup plus important chez les personnes à forts revenus (77%) et chez les hommes (74%).
Par ailleurs, toujours selon ce même sondage, 68% des Brésiliens pensent que leur équipe va remporter cette Coupe du monde. Cela peut sembler beaucoup mais en réalité, c’est assez faible si l’on considère que la bande à Neymar évoluera cette fois à domicile. C’est à peine plus qu’en 2002 et 2010, quand 64% des personnes interrogées voyaient une victoire finale du Brésil. C’est en 2006 que la vague d’optimisme était la plus forte : ils étaient alors 83% à envisager une sixième couronne mondiale. Ce qui n’avait pas empêché la Seleçao de disparaitre dès les quarts de finale...
Sondage réalisé auprès d’un échantillon de 4337 personnes de 16 ans ou plus dans 207 villes du Brésil.
Matches amicaux
Neymar est déjà chaud, le Brésil régale
03/06/2014 À 20:58
Qualif. Coupe du Monde - Amsud
Le Brésil reste intraitable, Cavani voit rouge
18/11/2020 À 06:47