Panoramic

Coupe du monde de football : les buts les plus rapides de l'histoire

Les 12 buts les plus rapides de l'histoire de la Coupe du monde
Par Eurosport

Le 09/01/2014 à 17:12Mis à jour Le 17/06/2014 à 08:51

Le but de Clint Dempsey contre le Ghana, inscrit à la 29e seconde, est le cinquième le plus rapide de l'histoire de la Coupe du monde. Voici ici les douze buts les plus rapides. Les seuls à avoir été marqués avant la minute.

1. Hakan SÜKÜR (2002) : 11 secondes

  • 29/06/2002 (Daegu, Daegu World Cup Stadium), match de classement
  • Corée du Sud - Turquie : 2-3
  • Lee Eul-yong (9e), Song Chong-gug (90e) ; Hakan Sükür (1re, 11''), Ilhan (13e, 32e)

Il aura fallu attendre l’avant-dernier match de la phase finale 2002 et seulement 11 secondes pour voir tomber un record de quarante ans, celui du but le plus rapide de l’histoire de la Coupe du monde. Au coup d’envoi du match pour la troisième place, les Sud-coréens jouent en retrait vers Hong Myung-bo, qui perd le ballon sous la pression du Turc Ilhan. Instantanément, ce dernier sert Hakan Sükür, l’avant-centre turc de Parme qui, aux 18 mètres, devance la sortie du gardien et marque de l’intérieur du gauche à ras de terre pour le plus grand malheur du peuple coréen qui n’a d’yeux, depuis un mois, que pour ses héros de Daegu.

FOOTBALL World Cup 2002 Turkey (Hakan Sukur)

FOOTBALL World Cup 2002 Turkey (Hakan Sukur)Imago

2. Vaclav MASEK (1962) : 15 secondes

  • 07/06/1962 (Vina del Mar, Estadio Sausalito), premier tour
  • Mexique - Tchécoslovaquie : 3-1
  • Diaz (13e), Del'Aguila (29e), H. Hernandez (90e sp); Masek (1re, 15'')

Pas de chance pour le Tchécoslovaque Vaclav Masek qui s’est longtemps (toujours ?) fait voler la vedette par le Français Bernard Lacombe puis par l’Anglais Bryan Robson, les vrai-faux auteurs des buts les plus rapides de la Coupe du monde. Car ce n’est qu’au début des années 2000 que la FIFA aura ressorti de la poussière les 15 secondes nécessaires à Vaclav Masek et à la Tchécoslovaquie pour ouvrir la marque lors du match du premier tour face au Mexique à Vina del Mar. Un avantage de courte durée et de peu d’utilité, les Tchèques s’inclinant 1-3.

3. Ernst LEHNER (1934) : 25 secondes

  • 07/06/1934 (Napoli, Stadio Ascarelli), match de classement
  • Allemagne - Autriche : 3-2
  • Lehner (1re, 25'', 40e), Conen (15e) ; Horvath (35e), Sesta (65e)

C’est lors du match de classement de la Coupe du monde 1934, disputé à Naples, que l’Allemand Ernst Lehner, par ailleurs avant-centre du TSV Schwaben Augsburg, ouvre la marque après seulement 25 secondes de jeu face à ses cousins autrichiens dans une rencontre âpre et disputée. Le Vorkriegsbomber der Nation (bombardier d’avant guerre de la nation) inscrit même un deuxième but avant la pause. Son record tiendra 28 ans sans que personne ne l’évoque jamais avant le début du... XXIe siècle !

4. Bryan ROBSON (1982) : 27 secondes

  • 16/06/1982 (Bilbao, Estadio San Mamés), premier tour
  • Angleterre - France : 3-1
  • Robson (1re, 27'' 67e), Mariner (83e) ; Soler (24e)

Qualifiée avec brio pour sa deuxième Coupe du monde consécutive, la bande à Michel Platini, coachée par Michel Hidalgo, ne s’attendait pas à de tels débuts. L’Anglais Bryan Robson n’a besoin que de 27 secondes pour tromper Jean-Luc Ettori, le gardien monégasque, à Bilbao. Coup double, il efface les 37 secondes de Bernard Lacombe, quatre ans plus tôt face à l’Italie et renvoie les Bleus à leurs chères études. Pourtant, la suite sera magnifique. Les Bleus entrouvrent même la porte de leur première finale de Coupe du monde face à la RFA, trois semaines plus tard dans la chaleur de Séville.

FOOTBAL World Cup 1982 Bryan Robson

FOOTBAL World Cup 1982 Bryan RobsonImago

5. Clint DEMPSEY (2014) : 29 secondes

  • 16/06/2014 (Natal, Estadio Das Dunas), premier tour
  • Etats-Unis - Ghana : 2-1
  • Dempsey (1re), Brooks (86e) ; A.Ayew (82e)

La Coupe du monde sort d'un Iran - Nigeria déprimant (0-0), premier match nul et premier match vierge de l'édition 2014. Le Ghana et les Etats-Unis vont vite faire oublier tout cela. Surtout les Etats-Unis. Les Américains entrent dans ce match comme des morts de faim. Pressing à outrance, récupération immédiate. Dempsey hérite du ballon côté gauche. Son contrôle orienté est très bon. Son duel avec Boye n'est qu'une formalité. Le tir croisé à ras-de-terre de Dempsey, du gauche, a une trajectoire idéale jusqu'à la base du poteau. Le ballon rentre dans le but. En 29 secondes chrono, temps officiellement retenu par la FIFA, Dempsey a écarté un Français, Ernest Veinante, du Top 5 des buteurs les plus rapides.

Clint Dempsey a inscrit un but après 30 secondes de jeu contre le Ghana

Clint Dempsey a inscrit un but après 30 secondes de jeu contre le GhanaAFP

6. Emile VEINANTE (1938) : 35 secondes

  • 05/06/1938 (Colombes, Yves-du-Manoir), 8e de finale
  • France - Belgique : 3-1
  • Veinante (1re) , J. Nicolas (12e, 69e) ; Isemborghs (20e)

Quarante ans avant Bernard Lacombe, et en seulement 35 secondes, Emile Veinante permet à la France de réussir son entrée dans sa Coupe du monde 1938. L’avant-centre du Racing Club de Paris et des Tricolores reprend un ballon relâché par Arnold Badjou, le gardien belge, suite à un tir de Jean Nicolas. Les 30.000 spectateurs de Colombes exultent. La France bat la Belgique et rêve d’être le troisième organisateur-vainqueur. En quart de finale pourtant, les Tricolores s’inclinent face au tenant et futur vainqueur italien.

7. Arne NYBERG (1938) : 35 secondes

  • 16/06/1938, (Paris, Parc des Princes), demi-finale
  • Hongrie - Suède : 5-1
  • S. Jacobsen (19e csc), Zsengeller (39e, 86e), Sas (37e), Sarosi (66e) ; Nyberg (1re, 35")

16 juin 1938, soit une dizaine de jours après Emile Veinante, le Suédois Arne Nyberg égale contre la Hongrie la performance établie par l’avant-centre français lors des huitièmes de finale. Un but en 35 secondes, un but de prestige qui ne change rien à la nette supériorité des Hongrois qui ne feront qu’une bouchée des Suédois au Vélodrome du Parc des Princes. Pourtant, le vrai héros du match est Gyula Zsengeller qui, grâce à un doublé, envoie la Hongrie en finale de la Coupe du monde.

8. Bernard LACOMBE (1978) : 37 secondes

  • 02/06/1978 (Mar del Plata, Parque Municipal), 1er tour
  • Italie - France : 2-1
  • P. Rossi (29e), Zaccarelli (54e) ; Lacombe 1 (1re, 37")

Douze ans que le football français attendait ça ! L’équipe de France est de retour en Coupe du monde tandis que le France-Bulgarie de novembre 1977 est encore dans toutes les mémoires. La France retrouve son meilleur ennemi : l’Italie. Les Tricolores n’ont plus battu les Italiens depuis 1920. Et le début est aussi tonitruant que prometteur. Bernard Lacombe, l’avant-centre lyonnais en partance pour Saint-Etienne, reprend de la tête un centre de Didier Six, lancé par Henri Michel. But ! On joue depuis 37 secondes. Il n’en faudra pas plus pour que les observateurs du moment en fassent le but le plus rapide de l’Histoire de la Coupe du monde. Les archives de la FIFA rectifieront.

FOOTBALL World Cup 1978 France - Bernard Lacombe

FOOTBALL World Cup 1978 France - Bernard LacombeImago

9. Florian ALBERT (1962) : 50 secondes

  • 03/06/1962 (Rancagua, Braden Copper Co.), 1er tour
  • Hongrie - Bulgarie : 6-1
  • Albert (1re, 50'', 6e, 54e), Tichy (8e, 70e), Solymosi (12e) ; Sokolov (64e)

Le stratège et buteur hongrois du Ferencvaros n’avait pas besoin de ce but pour briller et marquer les esprits lors de la Coupe du monde 1962. Le futur Ballon d’Or 1967 participe activement à la raclée que les Hongrois infligent à la Bulgarie. Cinquante secondes pour inscrire le premier but, six minutes pour réussir le doublé, une troisième réalisation avant l’heure de jeu, ne cherchez pas l’homme du match : Florian Albert, bien sûr.

10. Constantin STANCIU (1930) : 50 secondes

  • 14/07/1930 (Montevideo, Estadio Pocitos), 1er tour
  • Roumanie - Pérou : 3-1
  • Stanciu (1re, 50", 89e), Barbu II 78; Souza 75

14 juillet 1930, 14h50, le soleil brille sur Montevideo et sur l’Estadio Pocitos. La veille, le Français Lucien Laurent a inscrit le premier but de l’histoire de la Coupe du monde. Constantin Stanciu, avant-centre du Venus Bucarest et de l’équipe de Roumanie, marque le premier des trois buts de son équipe après 50 secondes de jeu face au Pérou. A part ça, on ne sait pas grand chose de l’action qui mena au premier but le plus rapide de la Coupe du monde, à une époque loin des considérations statistiques et du data journalisme...

11. Celso AYALA (1998) : 53 secondes

  • 24/06/1998 (Toulouse, Stadium Municipal), 1er tour
  • Paraguay - Nigeria : 3-1
  • C. Ayala (1re, 53''), Benitez (59e, Cardozo 86e) ; Oruma (11e)


Les Français n’ont retenu que trois buts de la Coupe du monde 1998. Les deux coups de tête de Zizou et celui d’Emmanuel Petit face au Brésil. Et un, et deux et trois zéro ! Les Paraguayens n’ont pas oublié celui de Laurent Blanc à Lens. Mais au Paraguay, celui de Celso Ayala face au Nigeria, au Stadium de Toulouse, est inscrit pour l’histoire. Alors que le Paraguay obtient un coup franc sur le côté droit, le centre aérien d’Arce trouve la tête d’Ayala qui, à trois mètres de la ligne de but, pique son ballon, ne laissant aucune chance au gardien nigérian Rufai. Le match a débuté 53 secondes plus tôt...

12. Seung-jin PARK (1966) : 59 secondes

  • 23/07/1966 (Liverpool, Goodison Park), quart-de-finale
  • Portugal - Corée du Nord : 5-3
  • Eusebio (27e, 42e, 57e, 59e sp), Jose Augusto (80e) ; Park (1re, 59"), Lee (22e), Yang (25e)

Si la Coupe du monde 1966 “entre dans les maisons européennes” par le biais de la télévision, ils ne sont pas très nombreux en Corée du Nord à voir l’ouverture du score de leur équipe nationale face au Portugal en quart-de-finale. Park Seung-jin, celui qui avait obtenu l’égalisation face au Chili quelques jours plus tôt, ouvre la marque moins d’une minute après le coup d’envoi. A Goodison Park, on pense même assister à un nouvel exploit des Nord-coréens tombeurs de l’Italie au premier tour. Des Coréens qui mènent 3-0 avant qu’Eusebio, alors meilleur joueur du monde, n’inscrive 4 buts. Le Portugal l’emporte 5-3, mais aujourd’hui encore, les petits enfants de Corée du Nord récitent le nom de ce ‘héros du peuple’.

FOOTBALL World Cup 1966 - North Korea

FOOTBALL World Cup 1966 - North KoreaImago

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0