A moins de 24 heures du quart de finale entre la France et l'Allemagne, il reste de grosses zones d’ombre sur l’identité des joueurs qui auront l’honneur de disputer le quart de finale le plus excitant sur le papier. Comme à son habitude depuis le début de cette Coupe du monde, Didier Deschamps n’a pas dévoilé tout son jeu lors de la dernière mise en place tactique à huis clos sur la pelouse du Maracana. Seule quasi-certitude, Mamadou Sakho va retrouver sa place dans l’axe de la défense en lieu et place de Laurent Koscielny, pourtant excellent face au Nigeria (2-0). Mais Deschamps a installé son arrière-garde et n’y touchera pas sauf pépin physique. Or Mamadou Sakho a participé sans problème à l’opposition ce jeudi et il n’y a aucune raison qu’il ne débute pas vendredi face à l’Allemagne.
Ce jeudi, Deschamps a aligné deux équipes en mixant titulaires et remplaçants.
  • En blanc : Sagna, Varane, Sakho, Digne, Sissoko, Schneiderlin, Cabaye, Rémy, Griezmann, Benzema.
Coupe du monde
Tous les France - Allemagne depuis Séville en un GIF
03/07/2014 À 16:51
  • En orange : Debuchy, Koscielny Mangala, Evra, Pogba, Matuidi, Mavuba, Valbuena, Giroud, Cabella.
Si on excepte la présence de Sakho, ces deux équipes ressemblent comme deux gouttes d’eau à celles que Deschamps avaient constituées lors du huis clos précédant le huitième de finale face au Nigeria. A l’arrivée, Olivier Giroud et Paul Pogba avaient débuté la rencontre, Benzema s’exilant à gauche. La prestation exécrable du Madrilène dans le couloir et la rentrée réussie de Griezmann laissaient penser que Deschamps aurait pu changer son fusil d’épaule. Tout comme ses déclarations : "Tout dépend de la situation du match et de l’adversaire", expliquait Deschamps mardi à Ribeirao Preto."Si on a le ballon, il n’y a pas de problème car on n’a pas à défendre. Mais quand on ne l’a pas forcément, ça demande des efforts plus importants." Et ce jeudi à Rio il constatait que l’Allemagne "aime avoir le ballon pour imposer son jeu."
Deschamps peut-il prendre le risque d’aligner à gauche un Benzema peu enclin à défendre face à une Mannschaft qui cherchera à maîtriser les débats ? Le sélectionneur sait aussi que, s’il joue sur l’aile, Benzema fera face à Boateng. Défenseur central au Bayern, le roc allemand prend très rarement son couloir et n’a pas les qualités de débordement et de centre d’un Lahm. Son profil amortirait le risque de voir Benzema débuter à gauche. "Si Lahm joue sur un côté, l'apport sur les ailes pourra être différent", prévient toutefois Deschamps. Mais, selon nos confrères allemands, Löw ne devrait pas changer ses plans et continuer de faire confiance à Lahm au milieu de terrain. Mais Löw et Deschamps ont un point en commun : un amour sans borne pour les coups tactiques. Löw a déclaré au Zeit ce mercredi qu’il ne changerait pas ses plans et que Lahm débuterait au milieu de terrain. Ce jeudi, en conférence de presse, il a laissé planer le doute : "Je ne vais rien vous dire pour Lahm, vous verrez demain." Les médias allemands spéculent aussi sur une éventuelle titularisation d'Erik Durm au poste d'arrière gauche, à la place de Benedikt Höwedes. Mais les deux hommes s’observent à distance, cachent encore le jeu. Et quand Deschamps parle aux journalistes et met en place ses équipes, c’est avant tout au sélectionneur allemand qu’il s’adresse.

La composition probable des Bleus face à l’Allemagne :

Lloris – Debuchy, Varane, Sakho, Evra – Pogba, Cabaye, Matuidi – Valbuena, Giroud (ou Griezmann), Benzema.

 La compo probable des Allemands :

Neuer – Boateng, Hummels, Mertesacker, Höwedes – Lahm, Schweinsteiger (ou Khedira) – Götze (ou Schürlle), Kroos, Özil – Müller.
Le vestiaire des Bleus
Coupe du monde
Les 6 face-à-face qui décideront de l'issue de France - Allemagne
03/07/2014 À 09:14
Coupe du monde
Ce que les Bleus craignent de l'Allemagne : en font-ils trop ou ont-ils tout compris ?
03/07/2014 À 06:58