Eurosport

Coupe du monde 2018 : La Pologne n'attend que ça

La Pologne n'attend que ça

Le 06/06/2018 à 23:15Mis à jour Le 06/06/2018 à 23:30

COUPE DU MONDE - La Pologne arrive à la Coupe du monde forte de sa 10e place au classement FIFA et espère revenir sur le devant de la scène internationale en franchissant la phase de groupes pour la première fois depuis 1986. Son parcours en qualifications, sa star, son sélectionneur, ses ambitions.

Le profil de la Pologne

Palmarès : Troisième place aux Coupes du monde de 1974 et 1982, médaille d'or aux JO de Munich en 1972 et médaille d'argent aux JO de Barcelone en 1992.

Classement Fifa : 10e

Son parcours en qualification

La Pologne a remporté son groupe de qualification devant le Danemark et le Monténégro. Son bilan de 8 victoires pour 1 nul et 1 défaite semble toutefois flatteur car la campagne a été serrée. Les Polonais se sont inclinés 4-0 à Copenhague et ont obtenu des victoires heureuses à domicile, face Danemark et à l'Arménie, et à l'extérieur, contre le Monténégro.

En bref, les éliminatoires pour le Mondial se sont révélés moins aisés que ceux pour l'Euro 2016. Par ailleurs, les Polonais ont utilisé une astuce du classement de la FIFA en évitant les matches amicaux, ce qui leur a permis de conserver des points et d'obtenir une place dans le premier chapeau lors du tirage au sort de la Coupe du monde en Russie.

Robert Lewandowski, auteur d'un triplé avec la Pologne contre la Roumanie le 10 juin 2017.

Robert Lewandowski, auteur d'un triplé avec la Pologne contre la Roumanie le 10 juin 2017.Getty Images

L'équipe type

Szczesny - Piszczek, Glik, Pazdan, Bereszynski - Blaszczykowski, Krychowiak, Maczynski, Grosicki - Milik, Lewandowski (c)

La star

Robert Lewandowski représente le maillon le plus important de l'équipe polonaise en termes de jeu pur mais sa présence donne également une grande confiance à l'équipe. Meilleur buteur de l'histoire des "Bialo-czerwoni" dont il porte le maillot depuis près de dix ans, il a inscrit 16 buts en 28 matches de qualification. L'avant-centre de 29 ans apparait comme l'un des attaquants les plus efficaces du monde. Il arrivera en forme en Russie et doit une petite revanche à sa sélection après un Euro 2016 raté.

Robert Lewandowski avec la Pologne contre le Nigeria

Robert Lewandowski avec la Pologne contre le NigeriaGetty Images

Le jeune à suivre

Le talentueux Piotr Zielinski aura également des choses à prouver durant le Mondial. Le milieu de terrain de Naples possède de belles qualités techniques et une excellente vision du jeu mais il demeure irrégulier. Il fréquente la sélection depuis 2013 et n'a toujours pas su réellement s'imposer. Il avait ainsi déçu lors de l'Euro 2016 en France et son sélectionneur n'avait pas hésité à le sortir à la mi-temps du dernier match de poule contre l'Ukraine (0-0). A 24 ans, il est temps pour Zielinski de montrer l'étendue de ses capacités.

Le sélectionneur

Ancien international polonais, Adam Nawalka avait disputé cinq matches à la Coupe du monde de 1978, mais des blessures ont mis fin sa carrière de joueur. Il a remporté le championnat polonais avec le Wisla Krakow en tant que joueur et entraîneur. Il est le premier sélectionneur à se qualifier avec la Pologne à l'Euro et à la Coupe du monde. Connu pour son goût du travail et son enthousiasme, le technicien de 60 ans n'a pas peur de prendre de grandes décisions et de donner leur chance aux jeunes. Admirateur du football italien, Nawalka est toujours en quête de solutions tactiques pour faire progresser son équipe. Il a ainsi testé une défense à trois après les éliminatoires.

Son histoire en Coupe du monde

Après de jolis début en phase finale de Coupe du monde en 1938, la Pologne a dû attendre 1974 pour réapparaitre sur le devant de la scène. Elle a de nouveau brillé pendant les années 70 avec l'or olympique en 1972 et les troisièmes places aux Coupes du monde en 1974 et 1982. Depuis cette période dorée, ses performances sont beaucoup moins brillantes. La Pologne a manqué les éditions de 1990, 1994 et 1998 ainsi que celles de 2010 et 2014. Présente en 2002 et 2006, elle n'a pas réussi à atteindre les huitièmes de finale.

Pourquoi cette Coupe du monde sera la bonne

Douze ans après sa dernière participation, la Pologne se retrouve face à son destin. L'équipe de Nawalka dispose clairement du potentiel nécessaire pour sortir d'un groupe H à sa portée. Cependant, aucun favori ne se dégage réellement parmi les quatre concurrents et son premier match contre le Sénégal sera forcément crucial. La forme et l'efficacité de Lewandowski seront un élément essentiel pour les Polonais sur leur route vers les huitièmes de finale. Ils pourront tout de même également compter sur Milik qui revient d'une sérieuse blessure et donnera davantage de solutions offensives à Nawalka ainsi que davantage de liberté sur le terrain à Lewandowski.

Robert Lewandowski félicité après avoir donné la victoire à la Pologne face à l'Arménie

Robert Lewandowski félicité après avoir donné la victoire à la Pologne face à l'ArménieAFP

Son programme dans le groupe H

19 juin : Pologne - Sénégal (Moscou)

24 juin : Pologne - Colombie (Kazan)

28 juin : Japon - Pologne (Volgograd)

0
0