Getty Images

Les notes de France - Danemark (0-0) : Une bouillie collective, un Griezmann à la dérive

Les notes : Une bouillie collective, un Griezmann à la dérive

Le 26/06/2018 à 18:38Mis à jour Le 26/06/2018 à 20:08

COUPE DU MONDE - Hormis un Raphaël Varane solide et autoritaire, aucune tête n'a dépassé ce mardi face au Danemark (0-0). Dans ce marasme collectif, une individualité a particulièrement souffert : Antoine Griezmann, toujours à contretemps. Les notes des Bleus.

Steve Mandanda : 4,5

J'ai aimé : Sa sortie décisive bien qu'un brin tardive sur Eriksen (29e). Sa seule intervention chaude du match.

Je n'ai pas aimé : Son ballon relâché sur un coup franc facile d'Eriksen (55e) a fait passer un frisson. Il ne respire pas la sérénité.

En bref… De très rares interventions et quelques sueurs froides malgré tout.

Djibril Sidibé : 4,5

J'ai aimé : Un match globalement maîtrisé. Il a essayé d'apporter le surnombre dès qu'il a pu et s'est montré solide dans son couloir quand le Danemark a insisté en seconde période. Le Monégasque a dû rassurer Didier Deschamps sur son état de forme.

Je n'ai pas aimé : Sa tête dévisée (59e) aurait pu avoir de fâcheuses conséquences. Sidibé doit faire la différence par ses qualités offensives. Ce mardi, l'imprécision de ses centres n'ont pas aidé les Bleus et il a carrément perdu le fil en fin de rencontre.

En bref… Trop de déchets.

Raphaël Varane : 6

J'ai aimé : Son autorité, son calme, sa détente et sa sérénité. Varane, capitaine d'un jour, a joué sur du velours. Peu inquiété, il est vrai, il a malgré tout repoussé tout ce qui se présentait à lui.

Je n'ai pas aimé : Il aurait dû prendre un peu plus de risque dans ses orientations. Dans ce genre de match fermé, ses transversales sont des précieux recours.

En bref… Le seul patron du jour.

Raphaël Varane face au Danemark

Raphaël Varane face au DanemarkGetty Images

Presnel Kimpembe : 5

J'ai aimé : Il a fini par dégager beaucoup d'autorité en seconde période dans son jeu de corps et ses interceptions.

Je n'ai pas aimé : Ses quatre premiers duels de la tête face à Cornelius, tous perdus, ont laissé craindre le pire. Il s'est fait bouger par l'avant-centre danois avant d'en prendre la mesure au fil de la rencontre. Il aurait pu s'appliquer davantage dans ses relances.

En bref… Un diesel.

Lucas Hernandez : 5

J'ai aimé : Plus à l'aise offensivement que face au Pérou, il fut à deux doigts d'obtenir un penalty (15e). Son retour décisif pour gêner Eriksen (29e) sur la plus dangereuse des actions danoises a clairement gêné le meneur de Tottenham.

Je n'ai pas aimé : Une entrée en matière moyenne. Il n'a pas toujours su contenir un Braithwaite remuant.

En bref… On l'a connu plus saignant.

Remplacé par Benjamin Mendy (50e)

Christian Eriksen face à Lucas Hernandez

Christian Eriksen face à Lucas HernandezGetty Images

N'Golo Kanté : 4,5

J'ai aimé : Il fut d'abord le seul à mettre le pied et à gagner des duels en début de match. Toujours bien placé.

Je n'ai pas aimé : L'ombre du Kanté de début de compétition. Il a cédé à la léthargie générale et son duel perdu, qui a bien failli coûter un but (29e), l'a sorti de son match. En l'absence de Pogba, il devait prendre plus de responsabilités dans le jeu. Raté.

En bref… Dans le ton du match : trop tranquille.

Steven Nzonzi : 4

J'ai aimé : L'envergure de ses grands compas. Elle lui a permis de jouer les pieuvres sans jamais se mettre dans le rouge. Sa couverture de balle offre des garanties et rassure.

Je n'ai pas aimé : Il joue toujours sur le même rythme et n'a pas su trouver le décalage ou la passe pour sortir le match de sa torpeur. Nzonzi doit prendre plus de risque.

En bref… Il a joué dans son registre mais ce match réclamait un dépassement de fonction.

Thomas Lemar : 3,5

J'ai aimé : Sa disponibilité, toujours en mouvement. A la récupération comme dans la projection, il a montré qu'il avait les cannes.

Je n'ai pas aimé : Il lui a manqué l'étincelle et il même fini par s'éteindre en seconde période. Lemar a souvent fait machine arrière sans jamais réussir à enchainer les dribbles ou trouver l'ouverture.

En bref… La France se cherche une solution à gauche. On ne peut pas dire qu'elle l'ait trouvée à Moscou.

Thomas Lemar

Thomas LemarGetty Images

Ousmane Dembélé : 4

J'ai aimé : Un bon enchaînement feinte du gauche - frappe du droit (32e). Il a donné de la vie à cette équipe de France amorphe en proposant de la vitesse et des solutions dans les intervalles en première période.

Je n'ai pas aimé : Son déchet. C'est un peu toujours le même problème avec lui : il a des idées mais va trop rarement au bout. Dommage. Il avait le profil pour mettre un peu de folie dans un match qui en a manqué.

En bref… Encore raté pour Dembélé.

Remplacé par Kylian Mbappé (75e).

Antoine Griezmann : 3

J'ai aimé : Un raid de 40 mètres avec une conduite de balle retrouvée (45e) comme une promesse sans lendemain.

Je n'ai pas aimé : Beaucoup de mauvais choix, même quelques fautes techniques et des ballons perdus à la pelle. Sa seule situation ? Une frappe trop molle (38e) comme un symbole d'une prestation sans grand intérêt. Sa tendance à sortir de l'axe a diminué la menace tricolore. Il n'est jamais aussi fort qu'en soutien de Giroud mais s'est obstiné à aller chercher de l'espace sur les ailes. Griezmann n'est jamais rentré dans son match et a subi les évènements comme une âme en peine.

En bref… Voilà qui commence à devenir inquiètant.

Remplacé par Nabil Fekir (67e) qui a réveillé le stade sur une frappe deux minutes après son entrée en jeu (70e) puis à la 82e sur une nouvelle tentative.

Olivier Giroud : 3,5

J'ai aimé : Au moins, lui s'est battu et est allé au mastic quand d'autres regardaient leur chaussure. Dans l'esprit, il n'y a pas grand-chose à lui reprocher. Pour le reste, en revanche…

Je n'ai pas aimé : Souvent à contretemps, il n'a jamais pesé sur les débats. Plus embêtant encore, il n'a pas gagné beaucoup de duels face à la charnière Kjaer - Jorgensen. Il n'a jamais vraiment servi d'appui.

En bref… Un guerrier sans arme et sans idée.

Olivier Giroud face au Danemark

Olivier Giroud face au DanemarkGetty Images

0
0