Le casse-tête de Louis Van Gaal a-t-il enfin trouvé sa solution ? En quête de garanties dans les buts depuis qu'il a repris la sélection néerlandaise en août 2021, l'ancien entraîneur du FC Barcelone et du Bayern Munich n'a cessé de multiplier les tests pour trouver le portier idéal. C'est finalement vers Andries Noppert, un novice au niveau international que s'est porté le choix de l'historique meneur d'hommes néerlandais.
Exit Tim Krul et Jasper Cillessen, habitué du poste depuis 2013, place donc à l'actuel gardien du SC Heerenveen. A 28 ans, et avec à peine plus d'une cinquantaine de matches chez les professionnels, Andries Noppert est la grosse surprise batave de cet automne. Et le géant n'a pas tardé à justifier la confiance que lui accorde le sélectionneur Louis Van Gaal.
Coupe du monde
Van Basten sur le jeu des Pays-Bas : "Ça donne envie de pleurer…"
03/12/2022 À 18:56

Le chômage et la D2 avant les très grands : deux ans pour changer de dimension

Pourtant, le parcours du dernier rempart des Oranje ressemble clairement à un sacré parcours du combattant. Formé à Heerenveen, Noppert a pas mal galéré avant d'éclore aux yeux du grand public. Éternel remplaçant au cours de ses premières saisons, passé par l'Italie et Foggia, en Serie B, le Batave a même connu le chômage après un passage mitigé à Dordrecht en 2020.
Alors que sa famille lui conseille de raccrocher, Noppert s'accroche. C'est finalement Go Ahead Eagles qui lui donne sa chance en janvier 2021. Comme un semblant de dernier espoir pour enfin lancer une carrière plus que ronronnante où les blessures ne l'ont pas épargné. Au sein du mythique club de Deventer, Noppert patiente. Avant de gagner sa place de titulaire en milieu de saison dernière après le départ de son concurrent surinamien Warner Hahn.
Suivez l'UCI Track Champions League en vous abonnant à Eurosport !
Auteur d'un gros début de saison avec Heerenveen, qu'il a retrouvé lors du dernier mercato estival, le gardien de 28 ans ne cesse d'impressionner. "On l'a vu comme une bonne signature pour Heerenveen, mais le voir à ce niveau, c'était totalement inattendu. Il est venu ici dans les bagages de Kees van Wonderen, le manager qui lui a donné sa chance à Go Ahead", explique Reon Boeringa, journaliste à Voetbal International.

Sûreté dans les duels, relance à la Pogba : la note de 7 d'Upamecano débriefée

Novice en sélection, mais vite dans le bain

Avec six clean sheets sur les quatorze premières journées d'Eredivisie, Andries Noppert a fini de convaincre Louis Van Gaal qui l'avait déjà convoqué avec les Oranje pour la Ligue des Nations en septembre. Une décision forcément surprenante pour notre confrère. "Sa convocation pour le tournoi était déjà surprenante. Qu'il ait été titularisé pour le premier match était une surprise encore plus grande…"
Jamais apparu sous la tunique orange avant lundi et le premier match de la Coupe du monde contre le Sénégal (0-2), le gardien des Superfriezen a rendu une très belle copie pour son baptême de feu. "Son manque d'expérience internationale était préoccupant, mais il s'est très bien débrouillé contre le Sénégal, il a donc conforté la décision de Van Gaal", analyse celui qui suit Heerenveen et le joueur au quotidien.
Rassurant, catalogué comme "shot-stopper", Noppert tranche presque avec le profil du gardien moderne comme le détaille Roen Boeringa. "Sa taille lui permet de briller dans les airs et il a une capacité à aller chercher les ballons qui est assez impressionnante. Il a de bons réflexes, il est fort sur les un contre un. Il a plus de mal au pied par contre…"

Du Brésil au Portugal : voici nos favoris pour la Coupe du monde

Le grand bénéficiaire de la nouvelle valse des portiers de Van Gaal

C'est pourtant une longue relance du longiligne portier, plus grand joueur de ce Mondial avec ses 2,03m, qui a permis de mettre les siens à l'abri lundi. Même si son jeu au pied n'est pas des plus fiables, Louis Van Gaal a été clair sur le choix Noppert. "Je l'ai sélectionné pour arrêter des ballons. C'est un gardien de but, et son rôle c'est d'arrêter des ballons. Est-ce que c'est un risque de faire jouer Noppert ? J'ai bien fait débuter van der Sar quand il avait 19 ans...", lançait le sélectionneur, habitué des coups de Trafalgar, avant le match entre les Lions de la Téranga et les Oranje.
Car "LVG" a encore bataillé pour trouver la bonne formule dans les cages. Il faut dire que le staff néerlandais a surpris au moment de l'annonce des joueurs retenus au début du mois, n'hésitant pas à snober Flekken, en forme avec Fribourg et surtout Cillessen, en délicatesse depuis son départ de l'Ajax en 2016. "Cillessen a toujours fait du bon boulot et on s'attendait à ce qu'il soit là. Son exclusion est encore un mystère complet, étant donné que les raisons données par Van Gaal sont au moins discutables", élude le journaliste de VI.
Mais la première sortie du novice Noppert semble donner raison à l'ancien entraîneur du Bayern Munich qui a d'abord privilégié la forme, comme le souligne notre confrère. "Noppert a été sélectionné grâce à ses bonnes performances cette saison avec Heerenveen. Cette forme a été le facteur décisif dans le choix de Van Gaal." Une confiance pour l'instant justifiée par la nouvelle coqueluche des Pays-Bas pour qui le rêve ne demande qu'à continuer.

Andries Noppert pendant le match entre les Pays-Bas et le Sénégal à la Coupe du monde 2022.

Crédit: Getty Images

Coupe du monde
Ennui, l'arme fatale Dumfries et but bizarroïde : Les tops et flops
03/12/2022 À 17:39
Coupe du monde
Les Pays-Bas premiers à monter dans le quart
03/12/2022 À 16:53