La FFF a répliqué à Amnesty International, qui a annoncé son boycott de la Coupe du monde au Qatar et qu'elle "soutiendrait" le Danemark, dimanche soir face aux Bleus. Dans un communiqué, la Fédération dénonce la "campagne de stigmatisation" à son égard. Alors que les Danois se sont engagés à porter des tenues d'entraînement affichant des messages sur les droits humains lors de la Coupe du monde, Noël Le Graët n'a pas voulu s'engager sur ce terrain là déclatrant même être "très content qu'on vienne jouer au Qatar".

Mbappé en fait-il trop ? "C'est la nature même de son jeu et de sa personnalité"

La FFF Précise ce samedi : "participer ne signifie pas fermer les yeux et cautionner". Et poursuit : "L'organisation de cette Coupe du monde a cependant permis des avancées sociales au Qatar que même certaines ONG reconnaissent, y compris Amnesty International. Même si la réalité du terrain n'est pas parfaite, ces progrès sont indéniables et positifs. La FFF est - et restera - très vigilante quant au respect des droits de l'homme au Qatar. Elle a seulement fait le choix d'agir fermement mais sereinement et respectueusement sur le terrain plutôt que d'en faire une campagne d'image."
Coupe du monde
"J'espère qu'on va continuer à danser jusqu'à la finale"
IL Y A 19 MINUTES
Ce dimanche, face au Danemark, les Bleus porteront un brassard One Love en faveur de la défense des droits LGBTQ+.
Coupe du monde
Zidane, fraternité et 27 secondes : Le top des grands moments de France - Angleterre
IL Y A 43 MINUTES
Coupe du monde
Morata, l'homme des grands tournois toujours décrié
IL Y A 43 MINUTES