Imago

Le Mondial 1966

Le Mondial 1966
Par Eurosport

Le 20/04/2006 à 14:30Mis à jour

En attendant le coup d'envoi de la Coupe du monde, retrouvez les grands moments des précédentes éditions. Aujourd'hui : Angleterre 1966. Double champion du monde en titre, le Brésil laisse sa couronne aux Anglais. Inventeurs du football, les coéquipiers d

LE BILAN
Lieu : Angleterre
Participants : 16
Champion : Angleterre
Matches : 32
Buts marqués : 89 (2,78 par match)
Meilleur buteur : Eusebio (POR) 9 buts
Affluence : 1 614 677 (50 459 par match)

LA FINALE : ANGLETERRE - RFA : 4-2 (ap)

Buts : Hurst (18e, 100e, 120e) et Peters (78e) pour l'Angleterre, Haller (13e) et Weber (90e) pour la RFA

ANGLETERRE : Banks - Cohen, John Charlton, Moore (c), Wilson - Stiles, Robert Charlton - Ball, Hurst, Hunt, Peters. (Entraîneur : Alf Ramsey)

RFA : Tillkowski - Höttges, Schulz, Weber, Schnellinger - Haller, Beckenbauer - Seeler (c), Held, Overath, Emmerich. (Entraîneur : Helmut Schön)

LE BUT : Geoff Hurst (Angleterre)

Bien malgré lui, Hurst a inscrit le but le plus discuté de l'histoire de la Coupe du monde. En prolongation et alors que l'Angleterre et l'Allemagne étaient à égalité 2-2, l'attaquant britannique va forcer la décision. De près et d'une frappe en force, Geoffroy Hurst trouve la transversale de Tilkowski. Le portier allemand a juste le temps de se retourner et de voir que le ballon n'a pas franchi la ligne. Schulz dégage en corner alors que Hunt a déjà les bras au ciel. Consulté par M. Dienst, le juge de touche soviétique Bakhramov annonce que le but est valable. L'Angleterre reprend l'avantage (3-2) et s'envole vers le succès. Quarante ans après, ce but reste célèbre... et discuté.

LA STAR : Eusebio (Portugal)

LE SAVIEZ-VOUS ?

- La Coupe Jules-Rimet avait été volée au mois de mars 1966 lors d'une exposition à Londres. C'est un dénommé Pickles, chien de son état, qui retrouva le précieux trophée quelques jours plus tard dans un buisson de la banlieue sud londonienne.

- En désaccord avec la FIFA qui avait décidé de n'offrir aux pays africains et asiatiques qu'un seul billet pour la compétition, l'Afrique retire ses seize représentants lors des éliminatoires. On pense alors que l'Australie va facilement se qualifier pour le Mondial aux dépens de la Corée du Nord. Il n'en est rien, les Coréens se passent et brilleront en Angleterre en battant l'Italie (1-0) au premier tour.

- Dégoûté des nouvelles moeurs du football moderne et victime d'attentats à répétition face à la Bulgarie et au Portugal, Pelé décide de ne pas participer à la Coupe du monde 1970. "Le football idéal est devenu impossible", explique le double champion du monde. Quatre ans plus tard, le Brésilien remportera son troisième titre planétaire...

LE CHIFFRE : 1100

LES BLEUS : ELIMINES AU PREMIER TOUR

LE ONZE TYPE

Eurosport

0
0