Le PSG y voit déjà un peu plus clair pour sa section féminine. Ce qui était loin d'être évident, compte tenu des nombreux éléments qui étaient en fin de contrat dans le club de la capitale. Il y en a déjà moins. Après avoir convaincu deux maillons essentiels de l'animation offensive parisienne, Nadia Nadim et Kadidiatou Diani, de rester au club, les dirigeants parisiens se sont attaqués au secteur défensif. Ils ont ainsi officialisé jeudi les signatures de Formiga et Paulina Dudek, dont le bail expirait au 30 juin.
Formiga, 42 ans, va ainsi prolonger le plaisir. La Brésilienne, essentielle à la récupération dans l'entrejeu parisien, a signé un nouveau contrat d'un an, jusqu'en 2021. Elle pourrait ainsi participer à une septième édition des Jeux Olympiques avant éventuellement de tirer sa révérence l'an prochain, à Tokyo. Formiga a déjà disputé sept Coupes du monde, un record. De son côté, Dudek a accepté une prolongation de deux ans, jusqu'en 2022. La Polonaise de 22 ans s'est imposée dans la charnière parisienne avec l'Espagnole Irene Paredes, qui avait prolongé son bail dans la capitale l'été dernier, jusqu'en 2021.
D1 Arkema
"Se queda" : le PSG annonce la prolongation de Diani jusqu'en 2023
06/05/2020 À 17:06
Les dirigeants parisiens ont cependant encore du pain sur la planche. Du côté des joueuses, l'avenir d'Eve Périsset reste en suspens. L'internationale française de 25 ans sera libre en juin et n'a toujours pas prolongée. Mais c'est surtout au niveau du staff que l'incertitude demeure. Outre le directeur sportif Bruno Cheyrou, annoncé à Lyon avec insistance, l'entraîneur Olivier Echouafni pourrait lui aussi quitter le club au 30 juin, date du terme de son contrat.
D1 Arkema
Gallardo et Gunnarsdottir, nouvelles recrues à l’OL féminin
01/07/2020 À 16:06
D1 Arkema
Le PSG prolonge Echouafni jusqu'en 2021
29/06/2020 À 16:06